En Afrique du Sud, les recherches se poursuivent après les inondations

Les recherches se poursuivaient jeudi en Afrique du Sud pour retrouver des personnes portées disparues après les inondations catastrophiques qui ont fait plus de 300 morts.

Nombreux sont les habitants qui se retrouvent livrés à eux-mêmes en attendant l’arrivée des secours confrontés à des difficultés d’accès. Le bilan fait hier mercredi au soir donnait 306 morts. La plupart des victimes ont été comptabilisées dans la région de Durban, grand port africain de la province du Kwazulu-Natal (KZN) et épicentre des intempéries qui ont commencé le weekend dernier.

L’état de catastrophe a été déclaré. Les autorités ont évoqué « une des pires tempêtes de l’histoire du pays ». Pour le président Cyril Ramaphosa sur les lieux le mercredi, « c’est une catastrophe aux proportions énormes ».

En plus des hommes et des femmes qui ont péri noyés, on dénombre également des enfants et des bébés morts ensevelis dans des glissements de terrain. Les pluies, qui ont atteint des niveaux record depuis plus de 60 ans, ont aussi fait de nombreux dégâts.  Des ponts et des routes emportés, une grande partie de la région en bordure de l’océan Indien isolé du reste du pays. C’est aussi plus de 200 écoles qui ont été touchées ainsi que des milliers de maisons détruites.

 41 vues

  • Commenter

    %d blogueurs aiment cette page :