Sécurité alimentaire au Burkina Faso : le gouvernement réceptionne une partie de la production de riz

Nourrir les Forces de Défense et de Sécurité et auxiliaires ainsi que leurs familles, c’est l’objectif visé par le président de la transition, le Capitaine Ibrahim TRAORÉ, dans la mise en place de 4.000 hectare de riz de consommation. Ce projet entend récolter environ 288.000 sacs de riz. Il intervient dans le cadre de l’initiative présidentielle pour l’agriculture, par le Bureau des Grands Projets de la présidence. Le vendredi 28 décembre 2023, les acteurs de la mise en œuvre de ce projet ont effectué une remise symbolique de sacs de riz, aux responsables de cette initiative. La cérémonie qui a connue la présence d’éminentes personnalités notamment, le conseiller spécial en charge des questions agricoles et de l’autosuffisance alimentaire, le Dr K. Abdourasmane KONATÉ, le Directeur Exécutif du Bureau des Grands Projets du Burkina, Presidence du Faso, ainsi que des responsables regionaux, à permis de réceptionner au total 113 tonnes de riz, dont 2520 sacs de 25 kg et 1000 sacs de 50 kg. « Ce n’est qu’une partie de la production« , a laissé entendre le Dr KONATÉ

Dr Abdourasmane KONATÉ, Conseiller Spécial du président sur les questions agricoles

En effet, seulement 23% de la production a été livrés et le reste sera livré en deux autres tranches, aux dire des responsables. Et le Directeur Exécutif des Grands Projets, Mr Yannick Kambou de dire que les résultats sont au delà des attentes. « Que ce soit en termes de quantité ou de qualité du riz transformé, nous sommes satisfait« , a dit ce dernier. Il va plus loin en pariant qu’avec cette initiative sur 2 ou 3 ans, notre pays atteindra la souveraineté alimentaire. Il faut signaler, que compte tenu des problèmes sécuritaires, seulement quelques régions ont pu produire ! C’est dans ce sens que, Mr Somda rencherira pour dire qu’avec la reconquête du territoire national, la production va pouvoir croître !

Mr Yannick Kambou, Directeur Exécutif des Grands Projets

Une initiative à louer à sa juste valeur…

L’Initiative Présidentielle, est une initiative qui vise l’auto suffisance alimentaire. Lancé en mai dernier avec 11.000 hectares de superficie à emblaver, le projet a pu mettre en place 14.700 hectares. Pour ce qui est du riz, ce sont 6.000 hectares qui ont été emblavés. Pour réussir cette prouesse, les producteurs n’ont pas été laissés à eux-mêmes. « Les opérations ont été faites de telles sorte que le producteur ne dépense pas 5 francs« , a dit le conseiller spécial. « Les labours ont été fait gratuitement pour eux, les intrants leur ont été donné à prix subventionné et il y a eu un suivi jusqu’à la fin de la production« , a-t-il soutenu. A la fin de la production, les prix de la subvention sont récupéré en riz. Cela permettra de nourrir les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et leurs familles ainsi que les Personnes Déplacées Internes (PDI). Le surplus de production sera reversé à la SONAGESS pour l’approvisionnement des régions qui n’ont pas pu produire suffisamment.

Au total 113 tonnes de riz pour cette première réception

De la satisfaction, mais aussi, des perspectives…

L’initiative présidentielle, c’est aussi viser loin. En effet, elle a permis le regroupement des riziculteurs de sorte qu’au lieu d’être en competition, ces derniers se mettent ensemble pour satisfaire un marché qu’ils n’arrivaient pas à satisfaire.  

« C’est magnifique ! Nous les transformateurs nous sommes encore dans les nuages parce cette initiative vient bouleverser notre monde avec des merveilles ! C’est comme si nous attendions le père noel et il est arrivé avec beaucoup de choses« . Tels sont les propos de Mr Seydou KONATÉ, transformateur de riz.

Mr Seydou Konaté, transformateur de riz

Le gouvernement Burkinabè n’entend pas s’arrêter là. En perspectives, il prevoit des parcs d’élevage dans 11 casernes, des forages dans les maisons d’arrêt et de correction afin de permettre aux détenus de produire pour eux même mais aussi pour vendre le surplus. Il y a également la production de contre saison qui débutera dans les semaines à venirs. Et pour diminuer notre dépendance en poisson, il est prévu incessamment la dotation de 13.000 cages mobiles de production de poisson dans les 13 régions du pays.

Une vue de l’assistance

Commenter