Trois soldats algériens tués lors de combats à la frontière avec le Mali

Trois militaires algériens ont été tués lors de combats, dimanche 20 mars, dans la région de Timiaouine, département de Brodj Badji Mokhtar, frontalier avec le Mali.

C’est au cours d’un accrochage avec un groupe terroriste, dans la région de Timiaouine, département de Brodj Badji Mokhtar, frontalier avec le Mali, que trois soldats algériens ont perdu la vie. L’annonce a été faite par le ministère algérien de la Défense dans un communiqué précisant que les soldats tombés sur le champ de l’honneur sont ; le sous-lieutenant de carrière Ikhlef Rédha, le caporal contractuel Tareb Ilyes et son collègue de même classe, Ali Abdelkader Houari.

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à un accrochage avec un groupe terroriste ,sur la bande frontalière dans la région de Timiaouine, au Secteur opérationnel Brodj Badji Mokhtar, en 6ème Région militaire, trois (03) Militaires sont tombés au champ d’honneur, aujourd’hui, dimanche le 20 mars 2022 », indique le communiqué, qui ajoute que le général de corps d’Armée, Saïd Chanegriha, présente ses sincères condoléances aux familles et proches des disparus.

Ce drame survient moins de deux mois après un autre, survenu toujours à la frontière avec le Mali. Lors de cette attaque en date du 27 janvier dernier, deux militaires algériens avaient été tués, également à la frontière avec le Mali, dans le Sud du pays. Les soldats affrontaient également des groupes terroristes en provenance du Nord Mali.

Voir la Source

 64 vues

  • Commenter

    %d blogueurs aiment cette page :