Adieu l'artiste !

Wes, le chanteur camerounais, interprète du tube « Alane » n’est plus

Le chanteur camerounais Wes Madiko, plus connu sous le nom de Wes, a tiré sa révérence le vendredi 25 juin à l’âge de 57 ans. Il était notamment connu pour avoir interprété Alane, un single vendu à plus de 10 millions d’exemplaires.

La chanson mythique qui a fait danser plus d’un en Afrique et partout dans le monde, « AWA AWA » est de Wes. Celui qui a fait danser l’Afrique et l’Europe dans les années 1990, a succombé le vendredi 25 juin 2021 pendant une opération suite à une infection nosocomiale, c’est-à-dire une infection contractée au cours d’un séjour dans un établissement de santé à Alençon, en Normandie. Il avait 57 ans.

« Je suis très triste d’annoncer le décès de Wes Madiko. Nous avons collaboré à quelques chansons, nous avons fait un tour du monde, je garde un souvenir de lui qui rigole et saute sur scène. Reste en paix Wes ! », a publié sur Facebook un membre du groupe Deep Forest, qui avait collaboré avec l’artiste et produit son album en 1997.

Né le 15 janvier 1964 à Mouataba, au Cameroun, « Wes » comme on l’appelait, prend dès l’âge de 10 ans, la tête du groupe Kwa Kwassi, qui signifie « penser juste ». C’est avec cette formation musicale qu’il se produit pendant de nombreuses années avant d’être repéré par des touristes en 1987, et d’embarquer pour l’Europe. Il créé ensuite, avec deux partenaires, le groupe Fakol et se produit dans plusieurs pays du vieux continent. Installé en France, il souhaite promouvoir l’histoire antique de l’Afrique et ce qu’il a appelé « la sagesse des éléphants ». Il s’engage alors auprès des jeunes générations.

Wes est passé à la postérité pour son titre Alane en 1997. Il fut récompensé par un disque de platine et pas moins de dix millions d’exemplaires vendus. Il fut sacré tube de l’été en France, en Belgique ou encore aux Pays-Bas. Il compose ensuite la chanson officielle du Cameroun pour la Coupe du Monde de 1998 et la chanson In Youpendi, entendue dans le film Le Roi Lion 2.

Même si les vingt dernières années ont été moins fructueuses pour Wes, il restera le deuxième chanteur africain à avoir remporté un disque de diamant après Khaled.

Il était marié et père de cinq enfants. « Une légende nous a quitté, nous laissant un ultime message de paix pour l’humanité sur son lit d’hôpital qui vous sera communiqué dans les jours à venir », a signé la famille de l’artiste dans un message. Repose en paix WES. Tu auras marqué ton temps !

Flavia

 397 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →