TIC : fulgurante montée du E-commerce au Burkina Faso

 685 vues,  1 views today

Le e-commerce du Burkina Faso s’accroît de  plus en plus avec l ʼ installation massive  de grandes chaînes mondiales du  commerce en ligne. Du commerce  traditionnel à lʼ e-commerce, le  changement de comportement d’achats  des hommes intègres a pris une  proportion importante. Pays à fort potentiel d’affaires, le  Burkina Faso fait depuis quelques  temps l’objet de convoitise des « e-investisseurs ». Un “phénomène” qui se  justifie du fait que les Burkinabè  intègrent de plus le commerce en ligne  dans leurs habitudes d’achats au  quotidien.

Internet prend de l’ampleur  dans ce pays plutôt axé sur sa tradition  et ses mœurs. La culture burkinabè est  certainement l’une des plus profondes  et introverties d’Afrique. Avec l’avènement d’internet et son  corolaire d’inconvénients mis en relief  chaque jour, il est clair que les  personnes les plus attachées au  système traditionnel auront du mal à  s’insérer dans l’ère du numérique  puisqu’en réalité, elles n’en  reconnaissent que le coté néfaste, par  ailleurs le plus visible. 

Depuis l’introduction des TIC dans le système éducatif du Burkina Faso,  plusieurs actions sont entreprises par  l’État, aidé par les acteurs de la société  civile notamment les ONG telles que  l’association Nouvelles Technologie du  Burkina, eux-mêmes aidés par les  acteurs du système éducatif pour la  vulgarisation des TIC et par ricochet  des activités nouvelles engendrées par  Internet. 
Toute une synergie d’actions mises en  commun en vue d’inculquer la culture  des TIC à la population, surtout à la  jeunesse qui représente l’avenir du  Burkina dans un monde où tout tend à  s’informatiser. Avec cette montée  fulgurante de l’achat et de la vente en  ligne, toutes ces actions sont mieux  accueillies par les hommes intègres qui  comprennent que l’évolution   technologique frappe ainsi à leur porte.

L’utilisation de plus en plus régulière  des réseaux sociaux pousse de  nombreux commerçants du pays à  exposer leurs marchandises en ligne.  Dans une dynamique d’adaptation, les  commerçants traditionnels se ruent  également sur lesdits réseaux pour  répondre à la demande de leurs clients  et se faire une nouvelle clientèle. Des  secteurs aussi importants que le  tourisme et hôtellerie connaissant  également une révolution. En effet fort  de son potentiel touristique, certains  acteurs mondiaux comme jovago.com,  site de réservation d’hôtel en ligne ont  vite compris l’impact qu’internet  pourrais avoir sur la destination  burkinabé. En dépit de la crise sécuritaire que  traverse le pays, les perspectives  économiques restent fort appréciables. 

Le e-commerce à la  Burkinabè

Si pour beaucoup de gens le e-commerce est un rêve pour les pays en  voie de développement, on se rend  compte dans la pratique que nous y  sommes déjà depuis un bout de temps  grâce à la persévérance de certains  Burkinabès qui l’ont adapté à la réalité de notre pays.

Le e-commerce est vu comme le  principe qui permet d’échanger des  biens, des services ou de l’information à  travers une plateforme électronique, en  général l ’Internet. Le paiement se  faisant par voie électronique par  virement ou par envoie classique, après  vérification de la procédure concernant  la conformité du produit ou du service  proposé. Il peut se faire également par  la téléphonie mobile et on a qualifié  souvent de m-commerce. Avec les Smartphones ou téléphones intelligents,  la tendance de l’appellation e-commerce tend à se généraliser même  avec l’usage du mobile. 

A travers une plateforme de e-commerce, les échanges peuvent se  faire entre entreprises, entre  entreprises et particuliers ou encore de  particuliers à particuliers. Quelle que  soit l’option choisie, la confiance est de  règle comme dans les échanges.  

Porgo Abdoul – Aziz

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →