TECHNOLOGIE SMART VALLEY : UNE VISITE COMMENTÉE POUR SA MISE À L’ECHELLE

Le mercredi 17 octobre 2018 dernier, le Projet « climate smart Rice technologies to enhance résilience of small  holder  Rice Farmer in Burkina Faso » en abrégé CSA/Rice, a organisé une visite commentée sur des parcelles d’expérimentation dans les bas-fonds de Banflagwê dans la province du Kénédougou. C’était sous la présence effective des autorités locales et des responsables de l’agriculture de la province.
Organisée dans le cadre de la mise à l’échelle de la technologie SMART VALLEY cette visite commentée avait pour objectif de montrer aux producteurs de la localité, les résultats des essais mise en place sur la technologie smart valley. Plus spécifiquement, il s’agissait de (i) Présenter la technologie smart valley adaptée aux bas-fonds soudaniens, (ii) Présenter les ouvrages smart valleys réalisés dans le bas-fond de Banflagouè-fon, (iii) Discuter de l’adaptabilité de ces types d’ouvrage dans les bas-fonds Soudaniens, (iv) Commenter la performance des variétés FKR19, FKR62N, FKR64 ou TS2, ORYLUX6 sous aménagement smart valley.
Les producteurs sortis nombreux pour être témoins des potentialités
qu’offre la la technologie Smart Valley !
Plus de 200 producteurs se sont mobilisés pour toucher du doigt les résultats combien intéressant de l’utilisation de la technologie smart valley dans ce bas-fonds à Banflagwê. En effet, le site qui servi pour le test avait été abandonné pendant des années à cause de la forte érosion. Cette technologie Smart Valley donnera assurément du sourire aux populations riveraines qui auront désormais la possibilité d’y implanter leur champ, comme l’a souhaité le représentant du maire de la commune de Kourinion, dans son intervention « que la technologie soit rentable et beaucoup profitable pour les populations de la localité». 
Pour la Directrice régionale de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, « l’agriculture est un élément essentiel dans la production de richesses de la plus part des acteurs du monde rural ». C’est pourquoi, renchéri-t-elle, « l’accroissement de la capacité d’adaptation des petits producteurs de riz face aux effets des changements climatiques est une préoccupation majeure pour notre ministère ». Toute action allant dans ce sens ne peut que trouver une oreille attentive, a-t-elle déclarée.
Il faut noter que le projet  CSA-Burkina a été lancé  depuis  juin  2017. C’est est  un  projet  de  recherche  pour  le développement financé par la coopération Allemande de Développement, GIZ pour 3 ans (2017-2020). Il a pour partenaires Africa-Rice, l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles  (INERA),  Rikolto  et  l’Institut  de  la  Science  des  Cultures  et  de  la  Conservation  des Ressources de l’Université de Bonn (INRES).
Le projet CSA/Burkina entend accroître la capacité d’adaptation des petits producteurs de riz face aux effets du changement climatique grâce à l’adoption de technologies intelligentes face au climat à travers les  technologies Smart-Valleys  dans les bas-fonds  et Alternate  Wetting  and Drying (AWD) en français irrigation par intermittence dans les périmètres irrigués. Il s’agit d’adapter et évaluer ces technologies dans un  processus participatif avec les producteurs de riz et faciliter leur diffusion à grande échelle au Burkina Faso et ailleurs en Afrique de l’Ouest. Pour favoriser cela, une large diffusion de des bonnes pratiques pour adoption est prévu auprès des principaux acteurs de la Chaîne de valeur riz au Burkina, d’où l’organisation de cette visite commentée.

Ces cordons pierreux ont contribué à l’atteinte des objectifs !
Le constat fait sur le terrain est que Smart valley est une approche SIMPLE,  FACILE À REPRODUIRE,  PARTICIPATIVE et à MOINDRE COÛT. C’est une technologie qui a séduit les producteurs présents à cette visite commentée.  Notons que Banflagwê est l’un des quatre sites de démonstration de  l’adaptabilité de la technologie Smart valley au niveau des bas-fonds Soudaniens. Les autres sites se trouvent dans les Régions des Cascades (Sindou)  et du Plateau Central (Tenseiga).

BON A SAVOIR :


Pour mémoire, Smart-Valleys  est une approche de développement de bas-fond pour des systèmes de production rizicole en Afrique sub-saharienne, basée sur une démarche participative durable et à faible coût.
Elle a été développée par le Centre du Riz pour l’Afrique et ses partenaires de recherche et de développement nationaux au Bénin et au Togo.

L’Approche Smart-Valleys comprend trois phases qui sont :
– La sélection des bas-fonds
– L’aménagement des bas-fonds
– La gestion des bas-fonds aménagés

La particularité de l’approche SMART-Valleys  c’est que, comparée aux approches traditionnelles coûteuses, dues aux études topographiques et investissements élevés pour l’infrastructure de la maîtrise de l’eau, ses aménagements de bas-fonds sont peu coûteux et durables.

Des champs de riz qui ont séduit les participants à cette visite commentée !

Pour plus d’images, suivez-nous sur :

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/INERADRREAO/
Notre page TWITTER : https://twitter.com/DrreaO

 269 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →