SEMENCES DE RIZ : LE PIGO FORME DES PRODUCTEURS


Le Programme de Petite Irrigation dans le Grand Ouest (PIGO) a organisé en collaboration avec le Programme Riz et Riziculture de l’INERA, une séance de formation au profit des producteurs de semences de riz. C’était du 7 au 9 novembre 2017 dernier au sein de la station de Farako-Bâ, située à une dizaine de kilomètre de Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso.
Sous la présidence du Directeur Régional de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest, le Dr Ibrahima Ouédraogo, cette session de formation qui s’inscrit dans le cadre de la valorisation de la production du riz a concerné une trentaine de personnes dont 30 producteurs et 6 animateurs.

La semence est la copie d’une variété et elle doit être certifiée par une autorité compétente. Ainsi, elle permettra assurément d’obtenir le rendement prévu dans la variété. Il faut le rappeler, la semence certifiée participe à 25% du rendement. C’est pourquoi le Dr Ibrahima Ouédraogo a invité l’ensemble des participants à mieux se concentrer pour suivre les exposés et à ne pas hésiter à poser des questions d’éclaircissement.

Pour le responsable du projet PIGO, cette formation qui fait suite à un ensemble d’actions dont l’aménagement de bas-fonds irrigués, sera à coup sûre bénéfique pour ces producteurs.

Plusieurs modules ont fait l’objet de présentation au profit de ces braves producteurs venus à l’école de la semence. De plus, il faut signaler que cette session ne s’est pas seulement passée en salle. La pratique n’a pas été occultée et elle a leur permis de toucher du doigt les réalités de la production de semence de riz à travers des visites de labos et la fabrication de compost.

Ainsi, de la connaissance de la plante de riz, les critères de base pour être producteur de semence, au tri des semences de riz en passant par la connaissance des variétés vulgarisées dans notre pays, les maladies et les insectes du riz, l’agronomie, la pépinière et le repiquage, l’irrigation, etc., toutes les informations utiles à la production de riz ont été passées en revue.

A l’issue des trois jours de formation, la trentaine de producteurs venus se familiariser avec la production de semence de riz a reçu des attestations de formation qui seront un gage qu’ils peuvent désormais faire de la production de semence leur affaire.
Une vue des participants à la formation sur le terrain !

LA GESTION DU COMPTE D’EXPLOITATION EN PRODUCTION DE SEMENCE : QUELQUES ASTUCES

Le compte d’exploitation sous-entend qu’il faut répondre à un certain nombre de préoccupations :

– Que produire et pour qui ?

          produire ce que le marché demande

          Ne pas se fier à un seul acheteur

          Disposer d’un contrat avec échéance. Cela signifie qu’il faille négocier les prix à l’avance et exiger un délai de paiement à une date fixe.

– Combien la production va-t-elle coûter ?

– Où trouver les ressources financières pour la production ?

– Comment tirer profit de son travail ?

          Se payer au moins 10% du revenu par campagne et le déposer dans un compte d’épargne à réinvestir pour générer des revenus passifs.

          – Garantir ses vieux jours

          – Investir son épargne dans des actifs rentables

 336 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

Une réflexion sur « SEMENCES DE RIZ : LE PIGO FORME DES PRODUCTEURS »

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :