Riziculture : Les conseillers PCA formés sur la production de semence et les bonnes pratiques

Dans le cadre d’un protocole d’accord entre l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) et la  Coopération Agricole Burkina /République Populaire de Chine (PCA-BF/CH), la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O) a organisé un atelier de formation des formateurs sur la production de semences et les bonnes pratiques rizicoles. C’était du 21 au 23 juillet dernier, sur la Station de recherche de Farako-Bâ.

Placée sous la présidence du Directeur Régional de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest, Mr Vincent DAO, la présente session avait pour objectif de former une trentaine de formateurs sur les meilleures technique de en riziculture et en production de semences de riz.  Ces derniers devront à leurs tours restituer les connaissances acquises à au moins 300 agents en charge des bas-fonds aménagés afin d’accroitre la production du riz au Burkina Faso.
« C’est dans  la recherche de l’atteinte de l’objectif visé en 2019 par le Chef de l’État de produire un million de tonnes de riz à l’horizon 2020/2021 que cette formation a été voulue », a dit le coordonnateur de la Coopération Agricole Burkina /République Populaire de Chine (PCA-BF/CH), Mr Gaoussou SANOU.
Le DR/DRREA-O, Mr Vincent Dao a, quant à lui souhaité a bienvenue au sein de la Station de Farako-Bâ, aux participants, avant de les inviter à bien suivre les différents modules qui leur seront enseignés.
Trois jours durant, les apprenants ont pu se familiariser avec différentes thématiques ayant trait avec le thème de la formation. Ainsi, après avoir fait connaissance de la plante de riz, l’itinéraire technique de production de semence à travers le volet sélection et l’amélioration variétale, les apprenants de la session se sont familiariser avec d’autres volets non moins importants. De l’agronomie à la visite de laboratoire, en passant par la défense des cultures notamment la Bactériologie, la Nématologie, la Mycologie, la Malherbologie et l’Entomologie, tous les domaines pouvant garantir les bonnes pratiques rizicoles ont été touché par des formateurs aguerris.
Au terme de deux jours de travaux théoriques et pratiques, l’ensemble tous les participants sont retournés chez eux nantis d’un bagage beaucoup plus fourni en termes de bonnes pratiques rizicoles et de production de semences de riz.

Quelques temps forts en images
Awa Konaté, Stagiaire en Communication

 367 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →