Ressources fourragères : Enfin un projet de production et de valorisation

La Direction Régionale de l’Ouest de l’’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), à travers le programme Gestion des Ressources Naturelles-Système de Production (GRN-SP), a procédé le jeudi 12 juin à Koumbia dans la province du Tuy, au lancement du projet : “ Production et valorisation de ressources fourragères par les petits producteurs de la région des Haut-Bassins dans des productions animales intensives orientées vers le marché ». 
LES OFFICIELS PRÉSENTS A CET ATELIER DE LANCEMENT !
Sous la présidence du gouverneur de la Région des Hauts-Bassins et la présence effective des autorités locales le lancement du projet “ Production et valorisation de ressources fourragères par les petits producteurs de la région des Haut-Bassins dans des productions animales intensives orientées vers le marché » intervenu le jeudi 12 juin à Koumbia, avait pour objectif principal d’analyser les conditions nécessaires pour une meilleure mise en œuvre du projet.      
Plus spécifiquement, il s’est agi, pour les organisateurs, de mettre les acteurs au même niveau d’information sur l’existence du projet ; de prendre en compte leurs préoccupations et leurs attentes ; d’harmoniser les points de vue des partenaires dans la méthodologie de mise en œuvre du projet ; d’élaborer le programme et le budget des activités et actualiser les rôles et les responsabilités des acteurs impliqués.  

VUE DES PARTICIPANTS !

                                               

Sous financement du Fond National de la Recherche et de l’Innovation pour le Développement  (FONRID) et mise en œuvre par l’INERA, ce projet entre dans le cadre de la lutte contre la faible intégration de l’élevage dans le système de production prôné par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.
Ce lancement a donc été l’occasion pour l’ensemble des participants de mieux s’imprégner des technologies sur la thématique à travers la présentation et la visite commentée des semences fourragères qui a suivi la cérémonie.















Pour mémoire, au Burkina Faso, l’alimentation des herbivores est une préoccupation majeure des agro-pasteurs pendant la saison sèche. En effet, à cette période, les animaux subissent le manque d’aliments et la conséquence peut être l’insuffisance de lait local et de viande mais aussi la diminution de la force de travail en début d’hivernage. Cette situation est un casse-tête pour les agro-pasteurs.

C’est pour apaiser un tant soit peu leur souffrance que la recherche scientifique  a mise au point un certain nombre de technologies probantes pour la production fourragère. 


Malheureusement le problème n’a pas eu de solution puisque la pénurie persiste. C’est pourquoi, des options de production fourragère intensives ont été identifiées et validées avec les producteurs de Koumbia. Mais pour que ces technologies puissent être plus efficaces, il faut les adapter au contexte des petits exploitants agricoles pour une meilleure adoption. Le projet “ Production et valorisation de ressources fourragères par les petits producteurs de la région des Haut-Bassins dans des productions animales intensives orientées vers le marché » intervient dans ce sens. Il est prévu pour prendre fin en 2021 et le coordonnateur, Monsieur Souleymane Ouédraogo, chef de programme GRN-SP dit compter sur l’engagement des acteurs pour garantir des résultats tangibles à l’heure du bilan.

Pour plus d’images suivez-nous sur : https://www.facebook.com/INERADRREAO/

 295 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →