Projet ABEE Burkina Faso : Les acteurs renforcent la dynamique de mise en œuvre des activités


Les acteurs intervenants dans le projet West Africa Breeding networks and Extension Empowerment (ABEE) se sont rencontré du lundi 30 novembre au vendredi 04 décembre 2020, au Centre de Recherches Environnementales, Agricoles et de Formation, CREAF de Kamboinsè, dans le cadre d’une réunion conjointe ABEE/IAVAO.

Placé sous la présidence du Directeur du CREAF de Kamboinsè, cet atelier a regroupé une trentaine de participants composés de sélectionneurs (Sorgho, Mil, Fonio, Arachide et Niébé), de socio-économistes, des spécialistes NIRS et et de communication et de représentants des associations de producteurs. Il était centré sur le renforcement de la dynamique de mise en oeuvre des activités du projet ABEE et des liens avec APSAN.

Organisée sur un modèle hybride notamment en présentiel ici au Burkina Faso, et en visioconférence au niveau régional et international, la réunion s’est tenue simultanément au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso, au Niger, à Montpellier et au Mexique. Elle a permis aux participants, 5 jours durant, de :

        – Discuter des difficultés de mise en œuvre du projet,

         – Faire le point sur les activités des différents workpackages,

        – Programmer les activités à mener en 2021 et,

         – Discuter de la capitalisation des informations générées par le projet.

Séances plénières, discussions et travaux de groupes, c’est au total dix (10) sessions qui ont été traitées à savoir i) l’adoption variétale, ii) le système de production de semences, iii) la chaine de valeur et le profil de produits, iv) la révision des pratiques de sélection, v) la modélisation et les TPEs, vi) le réseau NIRS, vii) la numérisation des programmes et gestion des données, viii) l’évaluation et la sélection variétale participative (PVES), ix) le réseau régional d’évaluation de matériel génétique et x) la base de connaissance.

Pour rappel, le projet ABEEa été lancé en mars 2020 au Sénégal. Il est financé par l’Union Européenne à hauteur de plus de huit million d’Euros. Coordonné par le Conseil Ouest Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF), il est mis en œuvre par un consortium d’instituts nationaux et internationaux dont le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement, CIRAD, dans le cadre du grand programme de financement DeSIRA de l’Union européenne.

Parallèlement, APSAN est un projet connexe aussi financé par l’UE dans le cadre de l’appel DeSIRA, coordonné par l’ Institut International de Recherche sur les Cultures des zones Tropicales Semi-arides (ICRISAT) et mis en œuvre en partenariat avec l’IER. Les deux projets, ABEE et APSAN participent à la même dynamique de renforcement des SNRA à l’échelle régionale et disposent de plusieurs activités communes.

Malheureusement, ABEE a connu des retards de mise en œuvre liés à la crise sanitaire de la COVID-19. Pour cette première année, certaines activités ont pu néanmoins être réalisées dont entre autres, les réunions virtuelles, la mise en place d’essais, le lancement des marchés d’infrastructures et d’équipements, le recrutement d’étudiants pour la thèse, la révision des pratiques de sélection, l’évaluation et la sélection variétale participative, etc. D’autres ont dû être reportées pour l’année prochaine.

Cet atelier était donc un cadre pour planifier les activités à mener durant l’année 2021.

À la fin des travaux, le point focal, le Dr Zida Elisabeth a remercié l’ensemble des participants pour leurs présences. Elle a ensuite procéder à la présentation des thésards (Socio-économie, mil, niébé, sorgho, arachide), inscrits dans le cadre du projet, avant que le Dr Neya Bouma James, chef du Département Production Végétale de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) ne procède, au nom du Directeur du CREAF,  à la clôture des activités de l’atelier. 

 

 367 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

11 réflexions sur « Projet ABEE Burkina Faso : Les acteurs renforcent la dynamique de mise en œuvre des activités »

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :