Production de semences : NAFASO SA. Prépare la relève

 517 vues,  1 views today

La société Neema Agricole du Faso SA (NAFASO) a collaboré avec la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O) pour former une cinquantaine de producteurs semenciers venus des communes de Bama, de Satiri, de Karangasso Vigué et de Viho. L’ouverture de la session est intervenue le jeudi 7 octobre 2021 à la Vallée du Kou, sous la présidence du Directeur technique de NAFASO, Mr Idrissa Sawadogo.

Pour booster la productivité agricole, il faut avoir une bonne qualité de semences et cela passe nécessairement par la bonne maîtrise des itinéraires techniques de production. C’est la raison qui a guidé les pas de la société, à organiser cette formation, avec l’expertise de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), à travers le Programme Riz et Riziculture.

Le constat fait sur les plaines c’est que de plus en plus, les propriétaires des champs sont en majorité des personnes d’un certain âge. Certains, même s’ils ne sont pas avancés en âge, font plusieurs autres activités, ce qui ne leur permet pas de suivre normalement les travaux. Ce sont les femmes et les jeunes qui sont appelés à s’en occuper. « C’est pour permettre à cette relève de mieux gérer les productions que nous (NAFASO) avons voulu que les bénéficiaires soient des jeunes de moins de 40 ans et des femmes », a dit Mr Idrissa Sawadogo.

L’objectif est de les former afin qu’ils puissent mieux produire des semences de riz de qualité, gage d’une bonne productivité agricole.

En salle, les apprenants ont montré vu des exemples pratiques

La présente formation s’est déroulée sur 2 jours, en 2 phases, notamment théorique et pratique. « Tous les spécialistes du domaine de la production de semence de riz passeront pour s’entretenir avec vous », a laissé comprendre le Dr K. Abdourasmane Konaté, coordonnateur de la formation, à l’endroit des jeunes producteurs.

Les thématiques concernées étaient entre autres, la connaissance des variétés de riz et l’itinéraire technique de production, la phytopathologie du riz, la nématologie du riz, la gestion intégrée des insectes du riz, et le poste récolte, ainsi que la reconnaissance des insectes, des maladies, des nématodes et l’application de la fumure organique. L’occasion faisant le larron, la phase théorique qui a envoyé l’ensemble des participants, accompagnés des formateurs sur la plaine afin de voir de visu les leçons apprises en salle, la pratique du compostage leur a été démontré.

À l’issue de ces 2 jours, chacun des participants a reçu une attestation de formation.

Au jour 2, l’assistance s’est déporté sur un champ de riz pour la pratique

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →