Production de semences de maïs composite et de riz : Bagré Pôle forme ses conseillers

 

Deux sessions de formation, reparties sur quatre jours, du 27 au 28 et du 29 au 30 juillet, c’est ceux dont ont bénéficié les conseillers agricoles du Pôle de Croissance de Bagré (Bagrépôle). Ces sessions qui se sont tenues au sein de la Station de Farako-Bâ ont porté, respectivement sur la production de semences certifiées de variétés de maïs composite et sur la production de semences de riz.

Placées sous la présidence du Directeur Régional de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest, DRREA-O, Mr Vincent Dao, représenté par le chef de programme Gestion des Ressources Naturelles, Système de Production, GRN-SP/Ouest, le Dr Souleymane Ouédraogo, ces sessions ont concerné une quinzaine de participants venus essentiellement du Boulgou.

Le maïs est l’un des produits céréaliers les plus cultivé et les plus consommé dans notre pays. C’est également la deuxième filière porteuse du pays juste après le coton selon les études du Programme de croissance économique dans le secteur agricole.

Quant au riz, il est la 4ème céréale cultivée. Sa consommation est en croissance constante de l’ordre de plus de 50kg par an et par habitant, notamment dans les grands centres urbains. Sa production nationale ne couvre qu’environ 40% des besoins de consommation. Cette denrée fait donc l’objet d’importation de l’ordre de plus de 50 milliards de FCFA par an.

Parallèlement, le maïs comme le riz procurent aussi des revenus pour les populations.

Il est donc important d’œuvrer à augmenter notre productivité pour ces spéculations.

Selon le Dr Jacob Sanou, sélectionneur maïs et coordonnateur des formations, « la semence est la plante en miniature. C’est le premier facteur de la production et de développement durable ». Pour espérer une bonne productivité agricole afin de relever le défi de bouter la faim hors de notre pays, il est impératif d’utiliser de bonnes semences. Et pour produire de bonnes semences, il faut maitriser toutes les bonnes techniques de production. Quoi de plus normal pour que Bagré Pôle qui a pour mission générale d’aménager et de gérer la zone d’utilité publique (ZUP) du pôle de croissance de Bagré conformément aux orientations définies et déléguée par les pouvoirs publics et qui s’investi dans la production agricole veuille relever le niveau de ses conseillers agricoles ?

 

L’objectif recherché était de renforcer les connaissances de ces conseillers sur la production de semences de maïs composites et de riz afin que ces derniers puissent mieux accompagner les producteurs.

Le représentant du DR dernier qui s’est réjoui de cette initiative, a estimé que Bagrépôle est un élément important pour l’atteinte des objectifs de l’amélioration de la Productivité. « Chacun de vous doit se sentir fier de contribuer à améliorer la productivité agricole de nos producteurs », a-t-il laissé entendre à l’endroit de ces apprenants du jour. Et ces formations ne font que renforcer cet état de fait.

Les participants ont, pendant deux jours pour le maïs et deux jours pour le riz, touché du doigt les rouages de la production de semences de ces deux spéculations aussi bien en théorie qu’en pratique. Et cette dernière partie a été l’occasion de visiter non seulement des essais de maïs hybrides mais aussi de riz. Les visites de labo ont été le clou de ces sessions.  

 

À l’issue de ces quatre jours de formations intensives, la discussion générale a permis de recueillir l’avis des participants, qui se sont dit désormais mieux outillés pour accompagner les producteurs. Ils n’ont pas manqué de remercier l’ensemble de l’équipe de formation pour l’accueille et pour la qualité des cours. « Nous souhaitons rester en contact avec les formateurs à travers le renforcement du partenariat entre Bagrépôle et l’INERA », a dit Mr Alassane Dao, au nom de tous les participants.

Ces sessions ont été sanctionnées chacune par une attestation en production de semence de la spéculation concernée. En attendant les récoltes, engagement a été pris de restituer les acquis et d’accompagner nos vaillants producteurs.

 

Quelques images  

 

Arianne Koutiebou

Awa Konaté

Stagiaires en Communication

 251 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →