Poissons et fruits-et-légumes : Le Projet I3PV pour une alliance parfaite de ces productions !

Promouvoir un système intégré d’utilisation rationnelle de l’eau pour l’augmentation durable de la production de poisson et de fruits et légumes, à travers la valorisation des effluents piscicoles pour l’irrigation de ces cultures, c’est le but du projet « Production intégrée de poissons et de végétaux dans la pisciculture semi-intensive au Burkina Faso, (I3PV) ».

Il a été lancé ce mardi 13 octobre 2020 au Centre de Formation et de Recherche de l’Université Nazi Boni. C’était sous la présidence du Directeur de l’Institut de Développement Rural, IDR, le Dr Salifou OUEDRAOGOet la présence effective du Directeur Régional du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, MESRSI, le Dr Jacob SANOU.

L’objectif visé par l’organisation de cette cérémonie de lancement était de présenter le projet élaboré à la suite d’une série d’essais préliminaires, et d’échanger sur ses potentielles retombées, selon la coordonnatrice, le Dr Rokyatou SISSAO.

 Dr Rokyatou SISSAO coordonne le projet


Il a regroupé une cinquantaine de participants issus des universités, et centre de recherche, des associations de maraîchers et de pisciculteurs, des centres de formation aux métiers de l’Agriculture, des ministères du développement rural ainsi que les représentants du Fonds National de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, FONRID.

En effet, les besoins en protéine animales et végétales dans notre pays ne sont pas satisfaits. Cela s’explique par la faible production locale de poissons d’une part, et de légumes de qualité d’autre part. Et le directeur de l’IDR de souligner dans son intervention, que dans un pays où les ressources hydriques sont relativement faibles, la production de poissons et de fruits et légumes dans un système intégré d’utilisation rationnelle d’eau peu polluant est une voie qui doit être envisagée.

Ce projet vient donc comme une bouffée d’oxygène pour l’ensemble des acteurs des filières piscicoles ainsi que fruits et légumes. Sa mise en œuvre permettra de développer un système pilote complète de production intégrée de poissons et de fruits et légumes. Le principe de mise en œuvre consistera à valoriser les effluents piscicoles pour l’irrigation des cultures maraîchères et fruitières. Concrètement, des parcelles de productions végétales seront installées en aval des bassins piscicoles et seront ainsi irriguées par gravité.

Le présidium de la cérémonie d’ouverture de l’atelier


Une innovation aux avantages énormes !

Sur le plan technique, cette innovation permettra, dans les conditions locales spécifiques, avec des espèces de poissons et de végétaux répondant à une réelle demande nationale d’optimiser les paramètres de production. Ce recyclage de l’eau va permettre une économie substantielle tout en permettant une réduction significative de l’impact environnemental grâce à l’utilisation des effluents piscicoles pour la fertilisation des cultures horticoles adjacentes en lieu et place des engrais chimiques.

Sur le plan socio-économique, il permettra de promouvoir la formation et l’accompagnement des couches les plus vulnérables notamment les femmes et les jeunes dans le domaine de la production animale et végétale dans un contexte de développement durable et de résilience des populations. De plus, l’adoption de cette technique devrait permettre aux producteurs d’augmenter substantiellement leurs revenus grâce à la diversification de leurs productions et à la mutualisation des moyens de production.

En rappel, le projet I3PV est financé par le FONRID. Ses partenaires sont l’Université Nazi Boni (UNB), l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) et Fish Feed Burkina (FFB). Il est prévu pour durer 36 mois et devrait à la fin, permettre d’optimiser dans les conditions locales, l’agro-pisciculture avec des espèces de poissons et de végétaux répondant à une réelle demande nationale afin d’assurer une augmentation durable des revenus des producteurs.

Une vue des participants !


 481 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

11 réflexions sur « Poissons et fruits-et-légumes : Le Projet I3PV pour une alliance parfaite de ces productions ! »

  1. Bonjour. J'ai écrit au Docteur sur messenger, en laissant mon adresse. J'attends qu'elle me réponde.

  2. Bonsoir. Comment peut on bénéficier de votre accompagnement ? Merci

  3. Accompagnez vous des volontés qui veulent investir dans ce domaine? Moi je souhaite un accompagnement technique pour investir dans le domaine

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :