PLATEFORME D’INNOVATION UEMOA/MAÏS : ENTRE BILAN ET PERSPECTIVES

La plateforme d’innovation de la Région des Hauts-Bassins du Projet de Valorisation de maïs à haut rendement (UEMOA/MAÏS) a fait le bilan de ses activités de la campagne 2017-2018. C’était le mercredi 21 février 2018, lors d’un atelier dans l’enceinte de la Direction Régionale de l’Agriculture.
Photo de groupe à l’issue de la cérémonie d’ouverture !
Sous la présidence du Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, et la présence effective du Directeur Général de l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations (ANVAR), le Dr Brehima Diawara, la rencontre avait pour objectif de dresser le bilan des activités de la campagne 2017-2018 et proposer celles de la campagne 2018-2019.
Plus de Quatre-vingt participants composés de transformateurs de maïs en alimentation humaine et animale, de producteurs semenciers et de consommation, de financiers, de décideurs politiques, ont pu discuter à bâtons rompu avec les membres de la plateforme d’innovation, dans l’optique de mieux cerner tous ses contours.
Présidium de la cérémonie d’ouverture !
Ainsi, de la restitution de l’étude sur le warrantage, en passant par un point sur les activités programmées pour la campagne écoulée, les membres de la plateforme ont finalement programmé les activités de la campagne 2018/2019.

Des discussions, il ressort que beaucoup de résultats non encore capitalisés sont disponibles. C’est le lieu pour le Dr Brehima Diawara, de souligner qu’il faudra les identifier, les collecter et les intégrer dans le programme. « Toutes ces informations serviront pour mieux construire le dossier de financement de la seconde phase du projet », a-t-il dit. Le premier responsable du projet UEMOA/MAÏS a tout de même déploré l’invasion de la chenille légionnaire dans les champs. « Si des solutions ne sont pas trouvées à temps, la filière maïs prendra un coup », a souligné ce dernier. C’est pourquoi, dans les activités programmées pour cette campagne, la plateforme prévoit de s’attaquer sérieusement et à temps de ce fléau.
La manœuvre était donc une nécessité, et pour le président de la plateforme, monsieur Sanou Soumaïla, « ce bilan satisfaisant permettra à la plateforme de mieux attaquer la campagne à venir ».
Vue des participants !
Retenons que dans le cadre du projet de valorisation des variétés de maïs à haut rendement dans l’espace CEDEAO, un plan de travail et de budget annuel (PTBA) est élaboré chaque année et sa mise en œuvre est assurée par différentes équipes en charge de la production, de la transformation du maïs grain, de la transformation des résidus culturaux en aliments à bétail, de la commercialisation du maïs et d’animation des plateformes. Pour une bonne efficacité et de pérennité, ces actions sont exécutées au sein des Plateformes d’Innovation (PI) dont celle de la région des Hauts-Bassins.
Le projet vise à promouvoir la filière maïs dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire-ouest africaine (UEMOA) en favorisant leur adoption en vue d’une production à grande échelle de cette céréale. Débuté en 2014 au Burkina Faso pour une durée de trois (3) ans, il a pour principaux bénéficiaires les producteurs semenciers et de maïs de consommation, les centres de recherches agricoles, les acteurs du développement rural, les transformateurs, les commerçants, les éleveurs, les collectivités territoriales, les gouvernements de l’espace UEMOA.

 247 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →