Offre de bourses d’études en Master pour le compte du projet SAFEVEG

Bourses aux étudiants en Master dans les universités du Benin, Burkina et Mali dans le cadre du projet SAFEVEG (Des légumes sains produits localement pour les consommateurs d’Afrique de l’Ouest) (1ère Cohorte)

Contexte

World Vegetable Center (WorldVeg) est un centre de recherche agricole international, autonome et à but non lucratif, dont le siège est à Taiwan et qui possède cinq bureaux régionaux en Afrique et en Asie. WorldVeg mène des programmes de recherche et de développement dont le projet SAFEVEG qui vise à réaliser le potentiel des légumes pour une vie plus saine et des moyens de subsistance plus résilients. L’un des objectifs du projet SAFEVEG est de renforcer la capacité des systèmes nationaux de recherche et de développement des légumes en donnant aux chercheurs nationaux un rôle de premier plan dans les processus d’innovations. C’est pourquoi le projet SAFEVEG s’engage à soutenir 30 étudiants en Master des universités nationales des pays partenaires – Bénin, Burkina-Faso et Mali – pour qu’ils conduisent leurs travaux de recherche. Pour ce faire des bourses de recherche de master seront attribuées par cohorte d’étudiants sur une base continue entre 2022 et 2025, après des appels à candidatures réguliers.

Domaines de recherche

1.Solutions digitales dans les chaînes d’approvisionnement en légumes en Afrique de l’Ouest.

Les chaînes d’approvisionnement en légumes sont souvent fragmentées et manquent de coordination. Les solutions numériques, définies au sens large comme l’application de technologies numériques pour résoudre des problèmes commerciaux existants, ont le potentiel de réduire le nombre d’intermédiaires et les asymétries d’information et pourraient améliorer aussi bien l’efficacité que l’inclusion du marché. Ces solutions pourraient être particulièrement bénéfiques aux producteurs et aux consommateurs de ces légumes qui sont des denrées hautement périssables. Les processus de décision en matière de gestion, ainsi que les risques et les incertitudes, la commercialisation, la productivité et les bénéfices, peuvent être améliorés pour les agriculteurs, tandis que les consommateurs pourraient bénéficier d’un meilleur accès aux légumes frais. Cette étude vise à déterminer dans quelle mesure les solutions numériques sont actuellement utilisées dans les chaînes de valeur des légumes en Afrique de l’Ouest. La recherche documentera l’utilisation actuelle des solutions numériques et décrira les obstacles et les facteurs favorables à une utilisation accrue.

Méthode de recherche : Analyse documentaire et entretiens approfondis avec les acteurs de la chaîne d’approvisionnement en légumes (les producteurs, les commerçants, etc.) et les utilisateurs de plateformes numériques.

Lieux de recherche : Zones urbaines et périurbaines dans l’un des pays que couvre le projet SAFEVEG (Bénin, Mali, Burkina Faso).

2.Motivation des maraîchers urbains et périurbains à s’engager dans une agriculture contractuelle.

L’agriculture contractuelle peut réduire le risque lié à la culture de légumes, ce qui permet d’investir davantage et d’améliorer la productivité en adoptant des technologies innovantes. L’agriculture contractuelle est un mode de consommation de légumes selon lequel les consommateurs s’abonnent à un service d’approvisionnement régulier de produits frais et de haute qualité qui leur seront livrés à domicile de façon régulière. Ce type d’arrangement offre une relation plus directe entre les producteurs et les consommateurs, ce qui permet d’instaurer la confiance et de donner des bénéfices équitables aux agriculteurs. Cette étude recueillera des données transversales auprès de producteurs et de consommateurs de légumes urbains et périurbains afin d’analyser leurs préférences et leur volonté de payer pour une livraison (hypothétique) de légumes sur la base d’un abonnement.

Méthode de recherche : Enquête quantitative basée sur un questionnaire Lieux de recherche : Zones urbaines et périurbaines dans l’un des pays que couvre le projet SAFEVEG (Bénin, Mali, Burkina Faso).

3.Facteurs d’adoption des jardins familiaux parmi les ménages des zones urbaines et périurbaines en Afrique de l’Ouest

La production de légumes à domicile peut contribuer à la sécurité nutritionnelle en améliorant l’accès et la disponibilité des légumes parmi les ménages urbains et périurbains. Cependant, la culture de légumes dans les environnements urbains et périurbains peut être un défi. Cette étude vise à comprendre l’importance des jardins familiaux dans les villes d’Afrique de l’Ouest par le biais d’une enquête auprès des jardiniers urbains et périurbains, complétée par des données secondaires. Elle devrait donner une indication sur le nombre de ménages impliqués dans le jardinage urbain, le type de jardins, le rôle des hommes et des femmes, la contribution des jardins à la consommation de légumes, et les principales contraintes et opportunités auxquelles sont confrontés les jardiniers urbains.

Méthode de recherche : Enquête quantitative basée sur un questionnaire ou une étude qualitative basée sur des entretiens approfondis et des discussions de groupe, ou une combinaison des deux.

Lieux de recherche : Zones urbaines et périurbaines d’une ville dans l’un des pays que couvre le projet SAFEVEG (Bénin, Mali, Burkina Faso)

4.Mapping des aliments de rue L’analyse des aliments de rue permet de comprendre les pratiques de vente de nourriture de rue (dans la zone d’étude).

Cette analyse permettra de concevoir des interventions pour susciter des changements de pratiques de consommation, de vente et/ou d’approvisionnement à mettre en œuvre au Bénin. Plus précisément, nous souhaitons obtenir des informations sur l’environnement de l’alimentation de rue (par exemple, le nombre de vendeurs actifs, dans quelles zones/communautés), les activités des vendeurs d’aliments de rue (par exemple, le type de point de vente, les heures d’ouverture, la nourriture, les prix) et leur réseau (par exemple, avec d’autres vendeurs d’aliments de rue, des détaillants et des transformateurs), et les clients des aliments de rue (les modèles de fréquentation, les motifs). Un deuxième objectif est d’identifier les vendeurs de nourriture de rue qui pourraient être disposés à participer aux interventions à expérimenter dans le cadre du projet SAFEVEG.

Méthode de recherche : Approche en deux étapes : (1) Cartographie des zones de vente des aliments de rue et (2) Interview des vendeurs des aliments de rue et de leurs clients.

Lieux de recherche : Zones urbaines et périurbaines dans l’un des pays que couvre le projet SAFEVEG (Bénin, Mali, Burkina Faso).

Conditions de sélection

Les critères de sélection sont les suivants :

– Être ressortissant de l’un des trois pays que couvre le projet SAFEVEG

– Bénin, Burkina-Faso, et Mali.

– Être régulièrement inscrit dans une université du Bénin, du Burkina Faso ou du Mali, et prévoir de mener une recherche sur le terrain dans l’un de ces 3 pays cibles.

– Être inscrit dans une discipline/un domaine d’étude pertinent pour le projet de recherche proposé.

– Être à un stade de la recherche de terrain en Master (c’est généralement le deuxième/troisième semestre de 2 ans dans le programme Master).

Détails de la bourse

La bourse comprend une subvention de recherche et une allocation mensuelle :

▪ La bourse de recherche :

La subvention s’élève à 3100 euros au plus, y compris les activités de terrain et l’allocation mensuelle. Elle peut être utilisée pour financer les dépenses éligibles liées au projet de recherche de l’étudiant Master. Ces dépenses comprennent les frais de déplacement (transport, hébergement dans les zones de recherche, repas), les frais des enquêteurs, l’analyse des échantillons et l’achat d’autres intrants approuvés par WorldVeg. La bourse sera versée sur la base d’un calendrier des livrables et des échéances convenues par l’étudiant et ses superviseurs. Elle ne peut pas être utilisée pour payer les frais de consultation des superviseurs, les frais d’inscription à l’université, les équipements tels que les ordinateurs portables ou les téléphones, ni pour soutenir les projets de recherche de licence.

▪ Allocation mensuelle : Il s’agit d’une somme forfaitaire de 100.000 f CFA/mois destinée à couvrir les frais de subsistance de l’étudiant. L’allocation sera versée pour une période maximale de 6 mois. Date limite de candidature : 1er avril 2022 Supervision : Les étudiants seront supervisés par un scientifique de SAFEVEG et un mentor universitaire.

Comment postuler ?

Les candidatures doivent être soumises par e-mail à l’adresse : recruitment.wca-ch@worldveg.org sous la forme d’un document unique (en format PDF).

L’objet de l’e-mail doit indiquer SAFEVEG_Bourses Master_2022.

Les candidatures doivent être composées des pièces suivantes :

– Une lettre de motivation (pas plus d’une page) en français ;

– Une note conceptuelle de 2 pages présentant le projet de recherche.

La note conceptuelle peut être organisée comme suit :

– Une brève description du problème de recherche, des objectifs, des méthodologies, du calendrier ;

– Un budget détaillé pour les activités de recherche ;

– Une preuve d’inscription dans une université accréditée pour un programme de Master dans l’un des 3 pays que couvre le projet SAFEVEG ;

– Une lettre d’autorisation du doyen/chef de département de l’université, permettant à l’étudiant d’entreprendre des recherches avec le projet SAFEVEG. La lettre doit indiquer le nom du superviseur. Processus de sélection

– Seuls les étudiants présélectionnés pour un entretien virtuel seront informés. Les étudiants acceptés seront autorisés à commencer leurs travaux de recherche dès que possible, sur la base d’un accord signé entre l’étudiant et WorldVeg.

– La date de début des travaux fera l’objet d’une discussion et d’un accord mutuel entre l’étudiant, WorldVeg et les superviseurs académiques.

– En cas d’égalité de compétences, une préférence sera donnée aux femmes.

 204 vues

  • %d blogueurs aiment cette page :