Musique : Walaki veut corriger le RAP Bobolais

« TAKAM« , qui veut dire « étincelle« , c’est le premier opus avec lequel l’artiste Walaki a décidé de corriger le RAP made in Bobo-Dioulasso, qu’il qualifie de « Nul » .
L’album a été présenté officiellement aux hommes de médias le dimanche 22 janvier 2023 du côté des « Milles maquis » de Bobo.
C’est un album de 9 titres dont :

  • Correction
  • Tik Tok en featuring avec Faïty Baby,
  • T’es près
  • Go koko
  • N’afoh
  • Réalité
  • Takam
  • Live Show Girl et,
  • Bonus en ferait-on avec Demda.

Chantés en français et en Dioula, les différents titres de l’artiste traitent des sujets en lien avec la vie de tous les jours. Walaki tire son inspiration des faits réels et n’hésite pas à poser sa voix sur une banale situation vécue. « Je peux m’inspirer d’un accident de la circulation pour sortir un son » , a dit l’artiste. Des chansons qui au delà du plaisir sonore qu’elles procurent, véhiculent des messages forts.  » Les paroles de ces chansons sont des sources d’inspiration pour éduquer nos enfants » , a renchérit Issa Guiro, alias Iss Polo, du staff de l’artiste.

Les fans de l’artiste sortis pour être témoins


En rappel, Walaki, de son vrai nom Abdoul Wahab Sabo, piqué par le virus du RAP, a commencé par des freestyles aussi bien a l’école qu’à la maison, mais aussi n’importe ou besoin était.

Cet amour pour le RAP a conduit Walaki a abandonner les bancs, pour dit-il se consacrer a sa passion.
Inspiré par les rappeurs Maliens , il passe ses journées à travailler sur ses textes qui traitent des thèmes d’actualités.
Au cours de son parcours de 6 ans, Walaki arrive à se faire une place de choix dans le paysage su RAP Burkinabè en général et Bobolais en particulier, si bien qu’il multiplie ses apparitions sur les scènes des spectacles de grandes envergures.
C’est sa rencontre avec son producteur Demda qui sera le point de départ de l’aventure de l’album « TAKAM  » . C’est d’ailleurs lui qui lui donnera le pseudo « Walaki » qui signifie  » Fleuve intarissable » en langue Sénoufo, en rapport avec son inspiration débordante.
Cet opus est disponible auprès des radios LPC et OMEGA, mais aussi chez tous les revendeurs habituels.

Voici à quoi ressemble la pochette de l’opus !

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

Commenter