Lutte contre l’insécurité alimentaire : WAGRINOVA vulgarise les bonnes pratiques agricoles

 792 vues,  1 views today

C’est une centaine de producteurs qui se sont mobilisés pour des visites commentées sur les plaines rizicoles de Karfiguela et de Sindou, respectivement les 17 et 18 novembre 2021.Une série d’activités entrant  dans le cadre du projet co-innovations across scales to enhance sustainable intensification, resilience and food and nutritional security in water-managed agricultural systems in west Africa (WAGRINNOVA).  Elles avaient pour objectif, selon le Dr Rasmané Bambara, de  montrer les bonnes pratiques agricoles aux producteurs dans ces périmètres et consolider le cadre d’échange entre les différents acteurs intervenants dans le projet.

Placée sous la présidence du Directeur Régional de l’Agriculture et des Aménagements Hydro Agricoles des Cascades, représenté par le Directeur Provincial, Mr Mathias Bado , elles ont  permis aux producteurs de discuter à bâton rompu afin de mieux comprendre la plus-value de technologies promues.

En effet, pour les tests visités, la variété ORYLUX a été utilisée. C’est surtout dans les meilleurs itinéraires techniques ainsi que l’utilisation de l’engrais super granulé que les essais se sont portés à travers les démonstrations d’un paquet de bonnes pratiques (la variété, les éléments de mise en place de la culture et d’entretien et les éléments de fertilisation).

Les producteurs sortis nombreux pour s’approprier les bonnes techniques

Selon le producteur, Mr Karim Tou, qui a conduit les tests de Karfiguéla, la mise en terre des pépinières a été faite à un grain par poquet. « J’ai d’abord balayé le champ avant de mettre la fumure organique et mettre un grain par poquet, comme l’a demandé l’encadreur. Quinze jours après avoir mis le NPK, j’ai mis de l’engrais super granulé… », a-t-il expliqué.

Une pratique qui a, à coup sûre séduit les producteurs présents, puisque ces derniers étaient étonnés du résultat, après avoir constaté le producteur semer un grain par poquet au tout début. « Je me demandais à quoi allait ressembler son champs avec cette technique », s’est exclamé l’un d’entre eux.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les parcelles qui ont reçu l’urée super granulé  à l’initiation paniculaire et à l’épiaison ont donné plus de rendement que les autres parcelles. Cette démonstration a été voulue afin de déterminer son efficacité à grande échelle et partager les résultats avec les producteurs des plaines concernées.

Pour rappel, le projet WAGRINOVA est un projet financé par l’Union Européenne. Il a pour objectif de lutter contre l’insécurité alimentaire. Pour cela, il faut nécessairement trouver des bonnes pratiques agricoles afin d’intensifier la production tout en conservant l’eau et les sols. Il travaille en partenariat avec le programme riz et riziculture de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), les Directions Régionales de l’Agriculture et des Aménagements Hydro Agricoles ainsi que les producteurs des bas-fonds rizicoles concernés.

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →