L’ensilage en fûts et sacs plastiques, une technologie pour soulager les éleveurs

 Dans le cadre du projet EQUIP (Renforcer les systèmes d’élevage des petits producteurs pour le future) volet production et conservation du fourrage, une équipe de recherche du Département Production Animale de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O) a procédé le vendredi 29 Mai 2020 à l’ouverture des silos en fûts et sacs plastiques contenant l’ensilage de fourrage de Maïs, de Mil et de Sorgho à Koumbia, situé à une soixantaine de km de Bobo-Dioulasso sur la route de Ouagadougou. C’était en présence des éleveurs de cette localité. 
L’objectif de cette activité était de montrer à ces éleveurs, les biens fondés de cette technique pour le bonheur de leur cheptel. 
L’ensilage, une pratique salvatrice pour les pays du sahel !
En effet, l’ensilage est une pratique de conservation de fourrage sous forme humide en l’absence d’oxygène et dans un milieu acide. Cela favorise la fermentation grâce aux bactéries lactiques contenues dans les fourrages ensilés. Cette technique de conservation permet aux éleveurs de garder une bonne valeur alimentaire de leur fourrage pour une utilisation en la saison sèche, période pendant laquelle les ressources alimentaires du bétail sont rares et de faible valeur nutritive.
L’expérimentation de cette technique est intervenue en Octobre 2019, après la récolte des différentes cultures. Le processus était de couper les résidus de paille à la hache et de les ensilés dans des fûts plastiques. À l’issue de cela, ces futs sont stockés pendant environ 8 mois afin d’obtenir un bon ensilage. Cette expérience avait pour objectif de tester l’ensilabilté des variétés de Maïs WARI, de SorghoSariasso 16 et de mil MISARI 1 mais également de former les éleveurs laitiers ainsi que les agents techniques sur la pratique de l’ensilage en fûts et sacs plastiques.
Notons que la pratique de l’ensilage en fûts plastiques permet aux éleveurs de réaliser des petits volumes d’ensilage faciles à stocker et à transporter. Elle facilite également la distribution du fourrage aux animaux à l’ouverture des silos contrairement aux silos classiques.
Une technique qui n’a pas tari d’éloges auprès des éleveurs présents. « Après les récoltes de cette année, nous fabriquerons notre propre ensilage pour le bien-être de notre bétail », a dit Mr Ly Bridji, représentant des bénéficiaires. C’est ainsi que le Dr Nouhoun Zampaligré, coordonnateur du projet EQUIP, a promis de passer un de ces jours s’enquérir de l’état d’avancement de leurs travaux d’ensilage.
En rappel, le projet EQUIP-FEED soutenu par le laboratoire d’innovation Feed the Future sur les systèmes d’élevages (LSIL) est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates. Il est mise en œuvre au Burkina Faso par l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA). D’autres partenaires et non des moindres interviennent notamment International Livestock Research Institute (ILRI) du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), l’Université de Californie-Davis, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et l’Institut des sciences agronomiques et alimentaires de l’Université de Floride, USA (UF/IFAS).
L’objectif principal du projet est d’améliorer l’alimentation et la nutrition des petits ruminants au Burkina Faso compte tenue de l’importance de ces espèces animales pour les petits producteurs et les priorités de développement du secteur de l’élevage dans notre pays.
Awa Konaté, Stagiaire en Communication

 297 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →