LE MORINGA OU L’ARBRE DE VIE

Le Moringa, de son nom scientifique (moringa oleifera), un arbre tropical est l’une des plantes les plus utiles et polyvalentes possédant un énorme potentiel. Son intérêt est diététique, agronomique et médicinal.
À croissance rapide, résistant à la sécheresse, et se développant dans des conditions arides, le moringa peut atteindre une hauteur de 3 mètres dès la première année. Ses feuilles et ses gousses sont immédiatement utilisables. Il produit des feuilles pendant la saison sèche et même durant les périodes de sécheresse. Le Moringa est donc une véritable source de vie, une source de verdure lorsque peu d’autres aliments sont disponibles.
On trouve le moringa dans le sud-est de l’Asie, aux Philippines, en Amérique du Sud et en Afrique. Il est cultivé pour ses fruits en gousse en forme de baguette de tambour, et ses feuilles qui sont comestibles. Le moringa est une plante qui nourrit et ses feuilles considérées comme des légumes, sont riches en vitamines, en minéraux et en protéines. Elles peuvent remplacer les petits pois ou les arachides comme aliment complet. Elles contiennent aussi deux (2) fois plus de lipides que le lait, trois (3) fois plus de potassium que la banane, quatre (4) fois plus de vitamine A que la carotte et sept (7) fois plus de vitamines que l’orange.
 D’après certaines études, le moringa est riche en antioxydants qui permettent de réduire le taux de lipides sanguins. L’huile de moringa est utilisée dans le cosmétique, notamment pour nourrir les peaux sèches ou abîmées. Aussi, grâce à la vitamine A qu’elle contient, son huile permet de régénérées les peaux matures et de leur faire retrouver leur élasticité. L’huile essentielle de moringa a donc des propriétés hydratantes, régénérantes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Elle peut aussi être utilisée pour les soins des cheveux et du cuir chevelu. L’huile extraite du moringa est également consommée comme huile alimentaire, surtout dans les pays d’Afrique, et constitue une matière première pour l’industrie cosmétique.
 Le moringa lutte efficacement contre les infections de la peau. Il peut aider à reconstruire les os fragiles, combattre les anémies et la malnutrition, et permettre à une mère d’allaiter convenablement son nourrisson. Mais le Moringa sert également de fourrage pour les animaux et on peut fabriquer du carburant avec sa graine.
L’utilisation du moringa
 Grâce à leur qualité nutritionnelle, les feuilles de moringa sont actuellement utilisées en Afrique, dans la lutte contre la malnutrition, notamment au Sénégal et au Bénin. Elles sont séchées et transformées en poudre pour faciliter la conservation, la consommation et surtout pour la cuisson. Elles gardent ainsi un maximum de vitamines. Des études faites au Sénégal et en Inde indiquent que les feuilles de moringa permettent de traiter efficacement les carences alimentaires en vitamines A et en protéines. Elles sont principalement prescrites aux enfants touchés par la malnutrition. Les feuilles sont ainsi ajoutées aux céréales locales, huiles ou sel iodé.
Pour les personnes souffrant du diabète de type 2, d’hypertension, d’hypercholestérolémie ou d’athérome, elles peuvent consommer des feuilles de moringa car elles ont un rôle régulateur.
 Des feuilles du moringa, on peut extraire une huile essentielle.
Chauffées légèrement, les feuilles de moringa sont également utilisées pour traiter les fièvres. Cuites plus longtemps, elles soigneront très bien les douleurs musculaires et les rhumatismes. Les feuilles produisent un extrait aqueux anti fertilisant. Les feuilles de moringa peuvent également être utilisées pour faire du jus. Froissées ou écrasées, elles deviennent des cataplasmes efficaces. Elle traitera alors les infections broncho-pulmonaires et soulagera les migraines ou les névralgies faciales. Les feuilles sont également des purificateurs d’eau.
 Les graines du moringa peuvent donner un extrait hydro-alcoolique.

 Chaque partie de l’arbre de Moringa a des propriétés bénéfiques qui sont au service de l’humanité. C’est pourquoi nous ne serons pas étonnés d’apprendre d’autres vertus concernant cette plante forte. Vivement que tout le monde l’adopte !



SAWADOGO Flavienne Valérie

Nous suivre aussi sur :

 260 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →