Le Malawi prend des directives de prévention du choléra dans les écoles

La Société des médecins au Malawi exhorte les autorités scolaires à s’assurer du suivi des directives de prévention du choléra pour minimiser les risques d’infections dans les écoles.

Dans une annonce faite par le ministère de l’éducation du Malawi, les cours reprendront dans certaines régions avec en toile de fond, la mise en place, par l’intermédiaire des ministères compétents, d’une équipe spéciale chargée de surveiller la propagation du virus.

« Nous les encourageons [les élèves] à se laver les mains fréquemment. Nous avons des seaux où nous mettons de l’eau [pour qu’ils] se lavent les mains avec du savon. Nous avons également des désinfectants, du chlore pour nettoyer les toilettes et les salles de classe. Nous décourageons les apprenants d’acheter des aliments cuits dans les environs. Nous les encourageons à apporter des aliments déjà cuits de chez eux », a expliqué Harriet Mlinde, directrice de l’école chrétienne de Lilongwe.

Les établissements de Lilongwe la capitale et de Blantyre sont concernés par la décision de réouverture. Selon la Société des médecins, ces deux zones considérées comme sensibles pourraient mettre en danger de nombreux étudiants c’est la raison pour laquelle elle pousse le gouvernement à encourager leurs vaccinations contre le choléra. Selon les responsables de l’UNICEF, un soutien a été donné au ministère de l’éducation sur les protocoles pour des écoles sûres en matière de comportement responsables d’hygiène, en particulier le lavage des mains et l’accès à l’eau potable. « Aujourd’hui nous remettons symboliquement au ministre de l’Eau et de l’Assainissement des fournitures WASH (eau, assainissement et hygiène), c’est-à-dire du savon pour le lavage des mains, des comprimés pour la désinfection de l’eau, des seaux, du chlore et d’autres fournitures », a fait comprendre Rudolf Schwenk, représentant de l’UNICEF au Malawi.

En rappel, le pays est confronté à la pire épidémie de choléra qu’il ait connu en dix ans. Près de 800 personnes ont été tuées par la maladie bactérienne depuis sa résurgence en mars 2022. Rien que dans la seule journée de lundi, 550 nouveaux cas d’infection ont été enregistrés.

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

Commenter