Le CORAF intègre les concepts d’AIC dans la mise en œuvre du projet TARSPro

Alors que la 27e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP27) ―qui met un accent particulier sur l’agriculture et les systèmes alimentaires― tire vers sa fin dans la ville de Sharm El-Sheikh (Égypte), les efforts du CORAF pour renforcer la résilience des populations face au changement climatique se poursuivent.

Le projet de mise à échelle des Technologies et innovations agricoles pour l’accroissement de la résilience des systèmes de production et des exploitations agricoles familiales en Afrique de l’Ouest et du Centre (TARSPro) vise à renforcer la résilience des systèmes alimentaires, en appelant à un meilleur déploiement des technologies et innovations agricoles prometteuses pour assurer une sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique des populations d’Afrique centrale et de l’Ouest.  Sur le financement de la Direction du développement et de la coopération Suisse (DDC), le projet TARSPro est mis en œuvre par le CORAF au Bénin, au Burkina-Faso, au Niger, au Tchad et au Mali.

Dans cette dynamique, TARSPro aligne son intervention sur des concepts qui aident l’agriculture de la sous-région à relever les défis actuels –et futurs, notamment celui de l’Agriculture intelligente face au climat (AIC).

Ainsi, le CORAF et l’Alliance Biodiversity International and CIAT (ABC) renforcent les capacités des équipes du projet TARSPro afin que ces dernières intègrent efficacement l’AIC dans la mise en œuvre du projet. Dans cette dynamique, il s’agira de mettre en place un village climato-intelligent et d’assurer son opérationnalisation, mais également d’assurer la promotion de technologies climato-intelligents dans chaque pays d’intervention du projet TARSPro.

« L’Alliance Biodiversity International and CIAT (ABC) apporte une assistance technique au CORAF dans la mise en œuvre du projet TARSPro, consistant à renforcer les capacités des acteurs nationaux à différents niveaux pour une mise en œuvre plus intégrée, durable et résiliente au climat. Grâce à cette assistance technique, les bénéficiaires que sont les petites exploitations agricoles familiales, seront plus résilients et pourront mieux faire face aux défis du changement climatique », a précisé Dr Emmanuel NJUKWE, Directeur de la Recherche et de l’Innovation au CORAF.

Une vingtaine de participants représentant les équipes pays de mise en œuvre du projet TARSPro participent à cette formation qui se déroule du 14 au 17 Novembre 2022 à Kaolack au Sénégal.

La formation devrait permettre aux participants, plus précisément aux équipes pays du projet, de mieux appréhender les défis et impacts du changement climatique sur la vie des exploitations agricoles d’une part, et d’autre part, de renforcer leurs connaissances sur les concepts, approches, et outils de l’AIC.

En outre, il est attendu qu’une feuille de route soit définie pour la mise en œuvre des activités dans les différents pays cibles.

Source : CORAF

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

Commenter