L’apprentissage du Russe désormais obligatoire dans les universités Centrafricaines

En remplacement de l’espagnol l’enseignement de la langue russe sera obligatoire dans les universités centrafricaines, à partir de l’année prochaine. C’est l’initiative que le président Faustin Archange Touadéra a pris le vendredi 26 novembre dernier.

Alors qu’il est déjà enseigné au niveau secondaire dans le pays depuis 2019, le russe sera dispensé dorénavant de la première année de licence jusqu’à la deuxième année de troisième cycle. La phase préparatoire de cette innovation doit s’achever en principe à la fin de l’année académique 2022-2023. C’est donc une forme de coopération entre les deux pays. Bangui s’appuie déjà sur Moscou dans sa bataille aux groupes armés. Des paramilitaires russes de Wagner sont au chevet des FACA, les forces armées centrafricaines même si Moscou a toujours nié leur présence. Reconnaissant n’avoir envoyé que des militaires pour aider à la formation des soldats centrafricains.

Mardi, l’Union européenne a menacé de mettre un terme à sa mission de formation des forces armées centrafricaines en raison des liens du pays avec les paramilitaires russes. Un bataillon de soldats formés par l’UE serait aujourd’hui sous la coupe de Wagner selon un rapport soumis aux pays membres de l’Union européenne.

 220 vues

  • %d blogueurs aiment cette page :