Laboratoire de Bactériologie de la DRREA-O : Un hommage pour le Dr Léonard Ouédraogo admis à la retraite

38 ans 24 jours à servir au sein de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), précisément à la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O), c’est le palmarès du Dr Léonard Ouédraogo, phytopathologiste. Admis à faire valoir ses droits à la retraite, l’équipe du laboratoire de bactériologie qu’il a lui-même animé pendant tant d’années, lui a offert une cérémonie de départ aux allures d’hommage. 
C’était le samedi 11 Janvier 2020 dernier, au Programme Cultures Maraîchères, Fruitières et Plantes à Tubercules (CMF/PT), Ex. PV, en présence de parents, amis, collègues et connaissances.  
Le Dr Léonard Ouédraogo, aux dires du Dr Issa Wonni, représentant l’équipe du labo, est le père fondateur du laboratoire de bactériologie de l’INERA qui abrite depuis 2013, le Laboratoire Mixte International, Observatoire des Agents Pathogènes en Afrique de l’Ouest, Biosécurité et Biodiversité, avec pour acronyme « LMI PathoBios ».
En effet, le doyen a su, grâce à sa passion pour la science, s’ouvrir au monde scientifique à travers la collaboration avec des partenaires nationaux sous régionaux et internationaux. Il a contribué à former durant sa carrière, de nombreux étudiants qui qui font aujourd’hui la fierté du Burkina aussi bien sur le plan national que international.
Le Dr Léonard Ouédraogo va alors à la retraite, avec le sentiment d’un devoir pleinement accompli, puisqu’il laisse derrière lui une équipe d’une dizaine de techniciens et de chercheurs permanents. Cela peut aisément se comprendre quand on se réfère aux différents témoignages de collègues qui n’ont pas taris d’éloges à son égard.
Pour les partenaires de l’IRD, l’homme est beaucoup apprécié pour son esprit positif, constructif et joyeux, mais aussi pour ses talents à organiser les débats avec une pointe d’humour. « Je l’apprécie pour sa grande culture générale en phytopathologie et protection des cultures, fruit de sa curiosité et son ouverture d’esprit » a souligné Charlotte Tollenaere de LMI PathoBios.
Des sentiments de satisfaction, mais aussi des conseils pour la relève !
Pour sa part, le tout nouveau retraité s’est dit touché par cette marque de sympathie à son égard. « Après tant d’années de service, ce sont des sentiments de joie qui m’animent pour avoir servi mon pays», a laissé entendre le Dr Ouédraogo avant de marteler « ma satisfaction est grande car j’ai participé à la mise en place du laboratoire de bactériologie ».
Au chapitre des vœux, le désormais ancien directeur du laboratoire de bactériologie a d’abord émis le souhait que la relève travaille à ce que le joyau soit une référence en Afrique et dans le monde. Il les a ensuite exhortés à renforcer davantage la collaboration avec les autres instituts et universités aussi bien au niveau national que international.
Et pour finir, à l’endroit des jeunes chercheurs, le Dr Ouédraogo a conseillé qu’ils n’orientent pas leur travail vers la recherche d’argent. « Si tu travailles bien dans la recherche, l’argent va venir de lui-même » a-t-il répliqué.
C’est avec des présents biens réfléchis que les membres de l’équipe du Labo ont souhaité une bonne et paisible retraite dans la santé et la longévité au chef et au papa que le Dr Léonard Ouédraogo a été pour eux. 
Nous suivre aussi sur Facebook, Twitter et YouTube 

 459 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →