Infrastructures et équipements : Le FAI visite les systèmes d’irrigation acquis par la DRREA-O

Dans le cadre de la collaboration entre l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) et la société Semences Africaines Fortes (SEMAFORT S.A.), sur financement du Ministère des Affaires Étrangères du Royaume du Danemark, à travers le Fond Agro-Industrie du Programme de Croissance Économique pour le Secteur Agricole (PCESA) et géré par le cabinet d’Ingénierie et de Conseil en Développement d’Entreprises (ICDE), des systèmes d’irrigation ont été acquis au profit de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O) pour la mise en œuvre de ses activités.

Le jeudi 19 novembre 2020 dernier, une équipe du Fond Agro-Industrie (FAI), conduite par Mr Blonnet Gérard, a visité lesdits systèmes d’irrigation sur la station de recherche de Farako-Bâ.

L’objectif de cette visite était de constater l’évolution des travaux d’installation. Ainsi, il ressort que le premier forage en P11 Ouest installé (6 m3/h) comporte un système d’irrigation par aspersion sur un hectare et le second forage en P414 Sud (36m3/h) dont le château n’est pas encore fonctionnel, est prévu pour se terminer en mi-décembre. Il faut noter que, comme la Station de Farako-Bâ (voir), celle de Niangoloko (voir vidéo Youtube) a aussi bénéficié du même dispositif avec forage de (3 m3/h) et un système d’irrigation par aspersion sur 0,5 hectare.

Pour rappel, les activités entrant dans le cadre du projet concernent l’introduction d’hybrides de sorgho au Burkina Faso et sont coordonnées par le Dr Konaté K. Abdourasmane en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire du Programme Céréales Traditionnelles.

En effet, en 2018, 2019 et 2020 l’INERA a, en collaboration avec SEMAFORT S.A., introduit au total 60 hybrides de sorgho venant du Brésil, à haut potentiel de rendement grains et paille. Ces hybrides ont été évalués pour leurs distinctions, leurs homogénéités, leurs stabilités (DHS) et pour leurs valeurs agronomiques et technologiques (VAT) en condition de station.

En 2019, le PCESA a entamé son accompagnement du projet et cela a permis l’acquisition des 3 forages ainsi que deux systèmes d’irrigation par aspersion sur un hectare et demi.

La mission du FAI a aussi visité le site de compostage, activité parallèle qui permet d’apporter la fumure organique aux parcelles d’implantation des tests.

 QUELQUES IMAGES DE LA VISITE

 487 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

2 réflexions sur « Infrastructures et équipements : Le FAI visite les systèmes d’irrigation acquis par la DRREA-O »

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :