Fruits et Légumes : Le CNS-FL doté d’un Laboratoire flambant neuf


Le vendredi 7 février 2020, la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O) a abrité l’inauguration d’un laboratoire flambant neuf au profit du Centre National de Spécialisation en Fruits et Légumes (CNS-FL). Placée sous le patronage du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga, la cérémonie a connu la présence du ministre délégué en charge de la recherche scientifique, le Dr Urbain Couldiati, du Gouverneur de la région des Hauts Bassins, Mr Antoine Atiou, du Délégué Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), le Dr Roger Nébié, de nombreuses d’autorités administratives régionales, d’éminentes personnalités du monde de la recherche scientifique.

C’est un bâtiment à 3 niveaux composé au Rez de chaussée d’un laboratoire à 6 sections spécialisées dont certaines équipées et d’un bloc administratif à 2 étages, d’une quarantaines de bureaux. Les deux premiers étages  ont été bâtis dans le cadre du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO), à hauteur de 488 506 591 FCFA, soit 58,93%. Le 3ème niveau a été pris en charge par le CNRST dans le cadre de son programme de renforcement de capacité (PRC) sur budget état pour un coût total de 238 618 495 FCA, soit 41,07%.
« C’est une  vingtaine de technologies avec un accroissement de productivité d’au moins 15% qui ont été générées par le CNS-FL » au cours de l’unique phase du PPAAO/BF, selon le Dr Roger NEBIE, Délégué Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST). Parmi ces technologies on peut citer entre autres, la formulation d’un procédé de traitement et de conservation de déchets de mangue ; les mises au point : d’un procédé de fabrication de nourriture d’animaux à base de déchets de mangue ;  de trois nouvelles variétés de tomates d’hivernage ; d’une technique de protection intégrée contre les nuisibles de la tomate en pépinière et au champ ; l’utilisation des extraits aqueux du Cassia Nigricans contre les ravageurs de la tomate, etc.
Pour permettre de mieux valoriser ces résultats, plus de 78 000 producteurs ont été formés ou sensibilisés sur les technologies générées, toujours aux dires du DG/CNRST.
Mais le CNS-FL ne s’est pas arrêté là. Il a facilité des formations diplômantes dont 22 doctorats et 83 masters en collaboration avec des universités partenaires, aussi bien nationales qu’internationales. 
Une infrastructure qui vient à point nommé !
Selon le coordonnateur, le Dr Tarpaga Vianney qui a présenté le plan de masse de l’édifice, « cette infrastructure vient offrir davantage de possibilité aux équipes de recherche et consolider les efforts déjà consentis ». Pour le Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, patron de la cérémonie, le Pr Alkassoum Maïga, « le CNS-FL a pour mission de trouver des solutions aux principales contraintes qui entravent le développement des filières horticoles ». « Il doit également contribuer au renforcement de la conformité des priorités nationales sur les fruits et légumes  avec les priorités régionales », a-t-il laissé entendre.
En rappel, le PPAAO-Burkina est un programme initié par la CEDEAO sous la supervision technique du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le développement agricoles (CORAF), avec l’appui financier de la Banque Mondiale, du Royaume d’Espagne, de l’État burkinabè et des bénéficiaires.
Son objectif est de générer et diffuser des technologies améliorées pour l’intensification durable des productions agricoles, dans un contexte de coopération scientifique régionale, en vue de contribuer à l’accroissement de la productivité agricole.
D’abord en tant que composante 2 du PPAAO, le Centre National de Spécialisation en Fruits et Légumes CNS-FL a été institutionnalisé comme département qui fédère les efforts de recherche de deux Instituts à savoir l’Institut de l’Environnement et Recherche Agricole (INERA) et  l’Institut de Recherche en Sciences Appliquées et Technologies (IRSAT). Le CNS-FL est appelé à évoluer vers un Centre Régional d’Excellence (CRE). Il fait partie des neufs autres centres établis dans la sous-région, spécialisés chacun sur une culture ou un groupe de culture.
Quelques temps forts de la cérémonie 

  Nous suivre aussi sur : Facebook, Twitter et YouTube

 236 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →

Une réflexion sur « Fruits et Légumes : Le CNS-FL doté d’un Laboratoire flambant neuf »

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :