FRSIT 2021 : les rideaux sont tombés sur les activités de la 13èmè édition

La treizième édition du Forum National de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT) s’est passée du mardi 26 au samedi 30 octobre 2021 à Ouagadougou. Placée sous le parrainage du président de l’Assemblée Nationale, Son Excellence Bala Sakandé, la cérémonie d’ouverture a connu la présence d’autorités universitaires, d’imminents acteurs du monde de la recherche et de l’innovation, dont le premier responsable, le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga.

«La recherche scientifique et l’innovation au service de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes et des femmes dans la sous-région Ouest-Africaine », c’est sous thème que s’est passée la 13ème édition du Forum National de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT). C’était du 26 au 30 octobre 2021, à Ouagadougou.  

Le FRSIT qui est une vitrine du dynamisme de la recherche scientifique et de l’innovation, a pour objectif de faire la promotion des résultats de recherche. Mais l’objectif général de cette édition était de présenter à l’Afrique et au monde, les résultats de recherche, les innovations liées au thème et de les mettre au service de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes.

Le rendez-vous de la 13e édition du FRSIT qui devrait célébrer les 25 ans du forum a été manqué en 2020 à cause de la pandémie du COVID-19. C’est donc une édition qui marque également la célébration des 25 ans du forum.

D’imminentes personnalités scientifiques se sont exprimés sur le FRSIT

Un évènement scientifique de grande envergure pour lequel, le Pr Rabiou Cissé, président de l’Université Joseph Ki-Zerbo n’a pas manqué de souligner sa reconnaissance pour le choix de son université pour l’abriter.

Quant au Pr Alkassoum Maïga, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, il est claire que les chercheurs Burkinabè cherchent et trouvent ! Il rassure qu’il y a énormément de découvertes disponibles dans pratiquement tous les secteurs de la recherche. « J’invite les potentiels consommateurs à s’approprier les produits des chercheurs Burkinabè », a-t-il laissé entendre. Le premier responsable de la recherche et de l’innovation reconnait cependant que l’insuffisance de moyens pour les chercheurs burkinabè est un goulot d’étranglement pour leurs travaux. C’est pourquoi, il a rassuré que des dispositions seront prises pour accompagner les structures de recherche afin de booster le domaine.

Et le parrain, le président de l’Assemblée Nationale, Alassane Bala Sakandé de saisir l’occasion pour faire savoir que l’avenir du Burkina Faso se trouve dans la recherche et l’innovation scientifique. Pour lui, il faut y mettre les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs de développement durable. « Voilà pourquoi nous avons pris l’engagement de parrainer les deux prochaines éditions du FRSIT et de les accompagner afin de donner un coup de pouce à la recherche scientifique et l’innovation au Burkina Faso. C’est à partir de là que le pays va décoller, c’est à partir de là que le Burkina Faso va être auto-suffisant », s’est-il exprimé. Il a par ailleurs félicité le monde scientifique burkinabè pour l’initiative et pour le travail abattu. « A l’occasion d’un séjour privé à Bobo-Dioulasso, j’ai visité la Station de Farako-Ba », a dit le président de l’Assemblée Nationale, avant de continuer : « J’ai vu des Champs expérimentaux de maïs, de riz, de haricots, d’élevage de Bovins, de caprins, de poulets et des ateliers de compostage. J’en suis ressorti très émerveillé par les remarquables résultats obtenus par les éminents chercheurs de l’ INERA … ».

A noté que le FRSIT est une biennale à caractère scientifique qui fait la part belle aux chercheurs, innovateurs et inventeurs burkinabè. Il offre un cadre d’échanges entre chercheurs, inventeurs, industriels et potentiels utilisateurs des technologies.

Sa forme actuelle est issue du Salon National de l’Invention et de l’Innovation (SNII), crée en 1986 et du FRSIT version Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), crée en 1994.

 358 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →