Éthiopie : La ministre des Femmes démissionne pour des enjeux éthiques

 404 vues,  1 views today

La ministre Ethiopienne des Femmes, des Enfants et de la Jeunesse, Filsan abdullahi, en fonction depuis mars 2020 a annoncé avoir déposé sa démission sur son compte Twitter ce lundi. Même si elle semble ne pas vouloir trop s’étendre concernant les raisons de son départ, elle a tout de même précisé dans sa lettre rendue publique, adressée au Premier ministre. « Toute situation qui compromet mon éthique est contraire à mes convictions et à mes valeurs, et trahir ces croyances est un abus de confiance envers moi-même et nos citoyens« , lisait-on dans la lettre !

De plus, dans son communiqué, la plus jeune membre du gouvernement de l’histoire de son pays dit :  » Je démissionne pour des raisons de nature personnelle qui pèsent lourdement sur ma conscience. »

En rappel, en février dernier, elle se distinguait pour sa prise de parole au sujet des viols et crimes sexuels infligés aux femmes et aux filles dans la région en conflit du Tigré. Sur les réseaux sociaux, elle déclarait avoir des preuves concluantes que de nombreux crimes sexuels ont lieu fréquemment dans la région en guerre depuis novembre 2020.

« Nous avons reçu le rapport de notre équipe de travail sur le terrain dans la région du Tigré, qui a malheureusement établi que le viol a eu lieu de façon concluante et sans aucun doute«  a-t-elle déclaré en février, sur sa page Twitter officielle.

Un discours qui lui a valu de vives critiques au sein du gouvernement, mais qui toutefois, a permis à de nombreuses ONG dont Amnesty International, de venir en aide aux victimes.

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →