Des inspecteurs semenciers à l’école de la production d’hybrides de sorgho

Les 03 et 04 octobre 2019, s’est tenu au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l’Ouest (DRREA-O), un atelier de formation sur l’itinéraire technique de production d’hybrides de Sorgho. 
Organisé par le Programme Céréales Traditionnelles de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) dans le cadre d’une convention pilotée par le Dr KONATE Kadougoudiou Abdourasmane en collaboration avec la société Semences Africaines Fortes (SEMAFORT), cette session a été ouverte par le Directeur Régional de Recherches Environnementales et Agricole de l’Ouest. 
Une quarantaine de participants composés pour la plupart d’inspecteurs semenciers mais aussi de techniciens de recherches sont donc venus à l’école de production d’hybrides de Sorgho afin de pouvoir renforcer leurs capacités techniques et opérationnelles en matière de production d’hybrides de sorgho.
Ainsi, deux jours durant, à travers des séances pratiques et théoriques ils se sont familiarisés avec (i)- le processus de production des semences de variétés de Sorgho hybrides, (ii)- les différentes étapes de sa production, (iii)- les doses et les périodes d’utilisation de fumure organique et minérale, (iv)- les principales maladies et les principaux ennemis du Sorgho, (v)- les dégâts provoqués et les méthodes de lutte préconisées, (vi)- les opérations de récolte et de post récolte.
Plusieurs chercheurs composés entre autres de sélectionneurs, de phytopathologistes, d’entomologistes, de virologues, d’agronomes pour ne citer que ceux-là, se sont succédés afin de partager leurs connaissances avec ces apprenants venus à l’école du savoir scientifique.
Au deuxième jour de la session, cap a été mis sur les parcelles d’expérimentation mises en place sur la Station de Farako-Bâ avec l’appui du SEMAFORT. Là-bas, formateurs et apprenants ont pu toucher du doigt les réalités du terrain.
A l’issu des deux jours de cours intense, tous les participants sont repartis chez eux, munis d’une attestation de formation, preuve que désormais, les hybrides de sorgho ne sont plus un secret pour eux.
Pour rappel, SEMAFORT est une société établie depuis 2017 à Bobo-Dioulasso. Il a pour objet la recherche, la production et la commercialisation de semences de qualité et de leurs lignées parentales dans tous pays de la CEDEAO et notamment au Burkina Faso, ainsi que la certification des différents produits issues de la filière.
QUELQUES TEMPS FORTS EN IMAGES

Nous suivre aussi sur : Facebook, Twitter et Youtube 

 218 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →