Conférence épiscopale Burkina-Niger : Défis sécuritaires au menu du forum

 519 vues,  2 views today

La Conférence épiscopale Burkina-Niger est une congrégation ecclésiastique qui a pour mission l’évangélisation continue en apportant l’amour et la paix.
C’est sous le thème : « Défis sécuritaires au Burkina Faso et au Niger, quelle pastorale pour l’église Famille de Dieu » que se tient du 29 novembre au 3 décembre 2021, le forum sur la pastorale et la sécurité organisé par la conférence épiscopale Burkina-Niger.
Le Ministre de la santé, le Pr Charlemagne R. OUEDRAOGO a pris part ce mardi 30 novembre 2021 au Centre Cardinal Paul ZOUNGRANA sis au quartier Dagnoen de Ouagadougou, à ce forum.


Dans un contexte où le vivre ensemble, la cohésion sociale et la dimension socio-économique sont durement éprouvés dans la sous région Ouest Africaine notamment au Burkina et au Niger, le présent forum se veut un cadre d’échanges, de réflexions et de recherche en vue de faire des propositions concrètes pour un retour à la paix et à la cohésion sociale.


Cinq thématiques seront abordées pour les participants de ce forume pour cela. Il s’agit de faire un aperçu général de la situation sécuritaire Burkina-Niger, de recueillir les points de vue des personnes ressources et les victimes du terrorisme, de faire des propositions et suggestions pour faire face à la situation, recueillir les propositions et suggestions pour un dialogue interreligieux Burkina-Niger et de faire un recensement des pertes en vie humaines.


Selon les propos du Ministre de la santé le Pr Charlemagne R. OUEDRAOGO, l’espace environnemental Burkina Niger vit des moments très difficiles sur le plan sécuritaire et sanitaire. « Il est difficile de vivre et d’exercer sa foi, tout comme il est difficile d’offrir des soins », a-t-il ajouté.

« Ce forum qui doit se pencher sur la sécurité est une opportunité pour le ministère de la santé, non seulement pour partager des expériences, mais aussi pour trouver de la résilience à travers une expression de la foi pour les croyants et une capitalisation des efforts pour que les agents de santé qui sont dans ces espaces puissent continuer à offrir des soins tout en restant en sécurité« , a renchérit le Ministre.
Pour l’évêque de Dori, Mgr Laurent DABIRE, par ailleurs Président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, notre pays est entré depuis 2015 dans une crise sécuritaire à travers des attaques terroristes. « Ces attaques ne font que s’amplifier au fil du temps », a-t-souligné.


L’église en tant que institution n’étant pas épargnée par cette crise se doit donc de réfléchir pour trouver des pistes d’actions afin d’être partie prenante dans la résolution de cette crise d’où l’organisation de ce forum.
C’était une cérémonie d’ouverture ponctuée de souhaits et d’invites à l’endroit de chaque croyant à être un acteur de la paix et de la sécurité pour un retour de la paix et la cohésion sociale au Burkina et au Niger.