Catastrophes naturelles : les pertes humaines et financières en Europe ont été chiffrées

 179 vues,  1 views today

Jusqu’à 145 000 morts et 520 milliards d’euros dépensés : tel est le triste constat de l’Agence européenne de l’environnement (EEA) sur les conséquences des catastrophes naturelles subies en Europe. Dans un nouveau rapport, s’appuyant sur les données de la base internationale Catdat, l’EEA a évalué l’impact humain et économique d’inondations, de feux de forêt et de vagues de chaleur ou de froid observées, entre 1980 et 2020, dans 32 pays européens (les 27 États membres de l’Union européenne ainsi que la Suisse, la Norvège, la Turquie, l’Islande et le Liechtenstein).

En quarante ans, l’événement météorologique le plus meurtrier reste la canicule, responsable de 85 % des pertes humaines. À elle seule, celle de l’été 2003 a causé la mort de 80 000 Européens. Cette vague de chaleur ainsi que quelques autres grands épisodes climatiques, constituant seulement 3 % des événements observés, représentent 60 % de la facture totale. L’ensemble des inondations observées depuis 1980 comptent pour 44 % de ce coût financier. Parmi les pays étudiés, l’Allemagne reste la plus grande victime, avec 42 000 pertes humaines et 107 milliards d’euros dépensés en assurance et en réparation. La France, quant à elle, accuse la perte de 26 700 personnes et de 99 milliards d’euros.

Ce coût climatique, qu’il soit humain ou financier, n’est cependant pas prêt de diminuer. Toujours selon l’EEA, et comme le soulignait déjà le dernier rapport du Giec en août dernier, le continent enregistrera une plus grande fréquence et un plus grand nombre de jours d’épisodes de chaleur extrême, en Europe méridionale, et de précipitations exceptionnelles, en Europe septentrionale. En suivant un « scénario avec une augmentation de température planétaire relativement modérée », le coût annuel moyen des inondations, notamment, pourrait atteindre 21 milliards d’euros d’ici à 2050 et jusqu’à 40 milliards en 2100 – pour environ 12 milliards d’euros par an, entre 1980 et 2020.

Voir la Source

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →