Cameroun : un prêtre catholique enlevé dans le Sud-Ouest anglophone

Un prêtre catholique a été kidnappé par des séparatistes, dans le Sud-Ouest anglophone du Cameroun, selon un communiqué rendu public, par le chancelier du diocèse de Mamfé, le révérend père Sébastien Sinju.

Monseigneur Agbortoko Agbor, un prêtre catholique, a été kidnappé par des séparatistes, dans le Sud-Ouest anglophone du Cameroun, a annoncé le chancelier du diocèse de Mamfé, le révérend père Sébastien Sinju, le lundi 30 août 2021.

« De jeunes garçons qui se sont présentés comme des séparatistes, ont débarqué dimanche soir au campus du grand séminaire de Mamfé et ont enlevé le prêtre qu’ils ont considéré plus jeune et plus solide que l’archevêque émérite dudit diocèse », a souligné le communiqué, tout en précisant : « un autre prélat du diocèse de Mamfé a été kidnappé ».

Le 22 mai dernier, père Christopher Eboka, directeur de la communication du diocèse de Mamfé, avait été enlevé par des séparatistes et libéré 10 jours plus tard, le 1er juin, a relevé l’agence Anadolu. Condamnant les attaques contre l’église en général et le diocèse de Mamfé en particulier, Sébastien Sinju, a révélé que « les ravisseurs réclament une rançon de 20 millions de Francs avant la libération de Monseigneur Agbortoko Agbor ».

Les enlèvements de prêtres sont devenus légion dans la zone anglophone du Cameroun. L’exemple du défunt cardinal Christian Tumi, ancien archevêque émérite de Douala et principal médiateur de cette crise, enlevé à deux reprises confirme cet état des faits. Après un premier rapt les 5 et 6 novembre 2020, l’homme de Dieu avait ensuite été enlevé le 30 janvier 2021.

Arianne

 587 vues