Burkina Faso : Le procès de l’assassinat de Thomas Sankara s’ouvre lundi

C’est ce lundi 11 octobre 2021 que s’ouvre le procès des auteurs présumés de l’assassinat de Thomas Sankara. Au total quatorze hommes, dont l’ancien président Blaise Compaoré seront jugés pour le meurtre du leader révolutionnaire en 1987, Thomas Sankara.

A Ouagadougou, près du site de commémoration de Thomas Sankara, là où l’icône panafricaine a été assassinée, les vendeurs de rue de la capitale burkinabé ont observé un engouement pour ce procès historique. « Nous attendons de ce procès qu’il fasse la lumière sur son assassinat. Ils doivent nous dire pourquoi, pourquoi un homme comme ça devait être assassiné comme ça. Donc on attend vraiment que la vérité éclate »  a dit Mahamoudou Zangre, un visiteur du Mémorial Thomas Sankara.

« La grande majorité des citoyens burkinabés attendent que la vérité éclate sur cette affaire. Thomas Sankara avait la capacité de faire des sacrifices jusqu’au sacrifice ultime pour promouvoir les idées humaines, les valeurs sociales, le développement, l’indépendance, etc… toutes choses qui favorisent une certaine dignité du peuple africain. » a expliquéSmockey, artiste-musicien, membre du mouvement citoyen Balai.

Abattu par un coup d’état, Thomas Sankara n’aura été à la tête du Burkina Faso que pendant quatre ans. Parmi les auteurs présumés de son assassinat, son ancien ami et successeur au pouvoir l’ancien président Blaise Compaoré, au pouvoir pendant 27 ans.

Reconnu sur tout le continent pour ses ambitions révolutionnaires et son désir de « décoloniser les esprits », Thomas Sankara, reste pour beaucoup une figure vénérée.

 442 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →