Burkina Faso : Des djihadistes maîtrisés par les gendarmes à Kaya

 765 vues,  1 views today

Petit à petit, les djihadistes seront vaincus dans notre pays. En tout cas, c’est ce qui se dégage suite à l’intervention des gendarmes Burkinabè le week-end dernier à Kaya.

Le Burkina Faso est en proie à une menace terroriste des plus persistantes, depuis quelques années. Plusieurs exemples peuvent être cités parmi lesquels, les attaques perpétrées contre Splendid Hôtel et le Restaurant-Café Cappuccino de Ouagadougou, en janvier 2016, l’attentat sur la terrasse du café Aziz Istanbul en plein centre de Ouagadougou. A cela, nous pouvons ajouter les cas de Solhan, de Toéni, et la liste n’est pas exhaustive. Il est clair que le Burkina Faso est devenu une destination privilégiée pour les djihadistes. La mise sous coupe de la zone des trois frontières (Mali-Niger-Burkina Faso) constitue également un affront et une défiance que les autorités ne digèrent jusque-là pas. Et ce d’autant plus que des civils et autres éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) sont pris pour cibles lors des attaques djihadistes.

Heureusement que notre armée n’a pas l’intention de se laisser faire. Elle a son plan de riposte qui, depuis un certain temps, porte des fruits. En effet, l’armée burkinabè compte bien venir à bout de ces groupes armés, qui maintiennent le pays des hommes intègres dans la terreur et dans une psychose devenues pratiquement récurrentes.

Des interventions qui rassurent

Le week-end dernier, une unité d’intervention de la Gendarmerie a lancé un assaut contre une position des terroristes à Kaya. Selon les pandores, cette intervention a permis de neutraliser plusieurs terroristes et de détruire leur base. En plus de cela, une grande partie de leur matériel a été détruite. Un engin explosif improvisé a par ailleurs été découvert à quelques encablures de Bouna. Cet engin a été détruit par une équipe spécialisée, dépêchée sur les lieux.

Dans un communiqué, les forces de défense et de sécurité ont annoncé qu’un accrochage a eu lieu entre le 36e Escadron de Gendarmerie mobile et des individus armés à hauteur du village de Gorebale. « Cet affrontement s’est soldé par la mort de trois (3) terroristes et un gendarme blessé » toujours selon le communiqué qui ajoute « De l’armement et des munitions ont été récupérés par les gendarmes ».