Bobo DIOULASSO En proie à la multiplicité des garages automobile aux abords des voix

Abri généralement clos destiné à recevoir des véhicules pour des réparations ou endroit servant à abriter les automobiles, ce n’est pas la définition que nous avons des garages automobiles dans la ville de bobo Dioulasso. Depuis quelque temps on en voit presque partout et de tout genre. Dans un quartier comme Souroukoukin, les garages ce n’est pas ce qui manque, mais qu’en est-il de leur positionnement ? Des véhicules garés çà et là au bord des voix, souvent devant les cours de certaines familles. Le mauvais positionnement de ces véhicules est souvent la causes des accidents dans les ‹‹six mètres ›› de ces quartiers. C’est à croire que, pouvoir stationner est la seule préoccupation de certains chauffeurs. Il arrive souvent que l’on se pose la question de savoir si ces camions ne dérangent pas les habitants de ces quartiers.

Selon un riverain sous l’anonymat, cette situation est vraiment emmerdante. « Vraiment ils nous dérangent chaque jour que Dieu fait. Nous savons que nous pouvons les signaler pour que la mairie les fasse déguerpir mais je pense que ceux aussi qui travaillent à la mairie voient la situation de ces garages. Sˈils ne disent rien, c’est pas moi que l’on prendra pour fautif…sinon tout le monde voit mais personne ne parle », a-t-il laissé entendre.

Aperçu des véhicules garés aux bords de la route devant un garage plein

Diaradougou n’est pas mis à l’écart des occupations anarchiques des voix. Dans ce quartier, constater une longue file de voiture est courant. Les véhicules en réparation se retrouvent stationnés dans les rues, rendant du même coup, la circulation difficile.

Les nuisances et les dommages que cause l’inorganisation du secteur des garages automobiles à Bobo Dioulasso préoccupent plus d’une personne. Presque tous les quartiers sont victimes de ces garages avec l’occupation des places publiques et parfois de petites parcelles vides qui conduiront à l’occupation anarchique des rues. Selon Bassirou Guebré domicilié à colma, la situation devient preoccupante. ‹‹ces dernières années j’ai l’impression que ses garages se déplacent vers notre quartier. Nous avons déjà trois garages différents sur la même voix. leurs remorques et camions ont causé plus de trois accidents parce que les véhicules sont garés de sorte que quand on circule on ne voit pas de l’autre côté de la rue ››, s’est-il prononcé sur le sujet.

C’est le lieu d’attirer l’attention de la municipalité sur la nécessité de reglementer l’occupation des espaces pour les garages, au risque de créer des frustrations.

Porgo Abdoul-Aziz

 766 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →