Bactériose de l’anacardier : Le FONRID sur les traces des activités de gestion intégrée

Le Fonds National de la Recherche et l’Innovation pour le Développement (FONRID) a effectué 05 décembre 2019 au sein de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) de l’Ouest, une visite de suivi-évaluation des activités en lien avec le projet.

Constater l’état d’avancement du Projet « Gestion intégrée de la Bactériose de l’anacardier au Burkina Faso à travers la gestion des pépinières, l’utilisation des variétés tolérantes et le renforcement du contrôle du matériel végétal », c’était l’objectif visé.  Ainsi, la délégation a pu voir les quelques accessions élites tolérantes à la bactérie et les porte-greffes en production.
Avant cela, l’occasion avait été saisie par l’étudiant TRAORE Youba pour faire une pré-soutenance sur l’inventaire des agents pathogènes transmis par les semences d’anacardiers et l’évaluation de la résistance variétale des accessions élites à la bactérie Xanthomonas citri pv. mangiferaeindicae à l’ouest du Burkina Faso. Il faut dire que cet étudiant a pu identifier quatre (04) accessions élites tolérantes parmi 15 évaluées.
Pour rappel le projet a vu le jour dans un contexte ou l’émergence de la bactérie Xanthomonas citripv. mangiferaeindicae, responsable de la maladie des taches noires de l’anacardier et du manguier en Afrique de l’Ouest  est devenue un nouveau fléau en termes de qualité de production et de sécurité pour l’approvisionnement des marchés africains et européens. Il vise à réduire les pertes de rendements et la dépréciation de la qualité des noix de cajou occasionnées par la bactérie X. citri pv. mangiferaeindicae au Burkina Faso.
Le Dr Cyrille Zombré a parlé de ses activités à la mission

Le projet est coordonné par le Dr Cyrille ZOMBRE du Centre National de Spécialisation en Fruits et Légumes (CNS-FL) au sein de l’INERA. Il est en partenariat avec l’Union National des Producteurs d’Anacarde du Burkina (UNPA) et le Centre National de Semences Forestières (CNSF).

En attendant son lancement officiel en 2020 ou plusieurs activités sont prévues, le projet « Gestion intégrée de la Bactériose de l’anacardier au Burkina Faso à travers la gestion des pépinières, l’utilisation des variétés tolérantes et le renforcement du contrôle du matériel végétal », a un taux de réalisation de 20%.

Hève SANON

 338 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →