Afrique du Sud : l’industrie mécanique paralysée par une grève

En Afrique du Sud, le plus grand syndicat d’ingénieurs métallurgistes est entré ce mardi en grève illimité, il réclame une augmentation salariale, un manque à gagner pour les industries automobiles qui verront un ralentissement dans la fabrication de nouvelles voitures et d’accessoires.

Environ 155 000 employés du secteur sont concernés par cet exceptionnel arrêt de travail dans l’industrie mécanique. L’union nationale des travailleurs métallurgistes réclament une augmentation de 8 % des salaires dès la première année de la signature d’un contrat, et une augmentation de 2 % les deux années à venir. L’organisme sud-africain en charge du secteur a proposé 4.4% en 2021 plus 0,5 % en 2022 et plus 1 % la troisième année. Le Cosatu appelle à une grève nationale des travailleurs.

Le Congrès des syndicats sud-africains (Cosatu) déclare qu’il finalise et intensifie ses efforts de mobilisation nationale en vue de la grève nationale prévue pour jeudi (7 octobre).

« La fédération lance un appel à tous les travailleurs et à tous les Sud-Africains à se joindre à la grève de jeudi. Ils peuvent soit se joindre aux activités prévues dans tout le pays, soit quitter leur travail en restant chez eux ce jour-là », selon un communiqué paru le mardi 5 octobre.

 1,403 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →