Afrique du Sud : Au moins 306 personnes mortes à la suite des inondations à Durban et ses alentours, dans le Kwazulu-Natal.

L’Afrique du Sud est en deuil suite à une catastrophe naturelle à Durban, première ville du Kwazulu-Natal. Selon les responsables du département, « le nombre de morts a considérablement augmenté » et s’élève désormais à 306 à travers la province. Ce bilan « pourrait s’alourdir », avait averti la même source. Des témoins sur place indiquent que les structures sanitaires de cette région sont débordées par le nombre de blessés qui y affluent.

Ramaphosa au chevet des victimes 

En plus de ce lourd bilan humain, les autorités sud-africaines indiquent que des centaines de personnes sont restées sans-abris après cette catastrophe qui a tout emporté. Dans la matinée, une délégation conduite par le Président sud-africain s’est rendue sur place « pour évaluer l’étendue des dégâts ». À cette occasion, Cyril Ramaphosa a promis l’aide du gouvernement aux familles des victimes. « Le gouvernement provincial continue de travailler avec le gouvernement national pour s’assurer que des secours sont fournis à tous ceux qui ont été touchés par les intempéries », ont affirmé les autorités locales.

Durban, ville côtière située dans la façade Est du pays est régulièrement le théâtre de tempêtes et précipitations en raison de sa position géographique. La ville est en effet située au bord de l’océan Indien. À noter que cette inondation survient après celle de 2019 qui a causé la mort de plus de 70 personnes et des milliers de déplacés à Mcebiseni Mlotsnwa, région côtière autour de cette ville, à la suite des fortes précipitations.

Voir la Source

 31 vues

  • Commenter

    %d blogueurs aiment cette page :