Affrontements inter-communautés en Guinée : Des dozos blessent des gendarmes

Un problème de terre, voilà ce qui oppose les deux localités depuis des années. Une portion de terre qui a créé un conflit domanial et qui fait l’objet d’un jugement entre Koumandjanbougou et de Bankon, séparés par une petite dizaine de kilomètre.

Selon maire de la commune rurale de Bankon, l’affaire tirerait son origine d’un domaine qui est en état d’exploitation minière et dont les deux villages se réclament propriétaires. « Nous sommes en conflit depuis longtemps autour d’un domaine. Nous nous sommes rendus à la justice et ma commune est sortie victorieuse », a dit ce dernier avant de renchérir que l’affaire est allée à la cour d’appel de Kankan où Bankon a remporté la victoire. « Mais malgré tout, Koumandjanbougou est en train d’exploiter le domaine et pourtant on nous a dit que c’est pour nous ».

Cette situation a amené les premiers concernés à partir voir le procureur du tribunal de première instance de Siguiri afin qu’il fasse arrêter les activités sur le terrain. Des documents ont été remis à l’escadron de gendarmerie, pour l’arrêt des travaux mais une fois à Koumandjanbougou, les chasseurs dozos ont ouvert le feu sur les gendarmes. 12 d’entre eux sont malheureusement blessés, dont deux très grièvement », a dit Youssouf Traoré. Les victimes seraient admises à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour des soins.

Cette affaire nous interpelle sur la nécessité de revoir la gestion de nos terroirs afin d’éviter des conflits d’intérêts entre nos communautés.

 406 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →