Aéroport de Ouagadougou : Le supplice des accompagnants

 870 vues,  1 views today

L‘aéroport international de Ouagadougou offre régulièrement un spectacle pas des plus glorieux pour notre pays. Pour tous ceux qui manifestent le désir soit d’accompagner ou de venir chercher un proche, c’est la croix et la bannière.

En effet, après une fouille minutieuse par la police, ces personnes n’ont pas la possibilité d’accéder au Hall de l’aéroport pour des raisons soi-disant, « sécuritaires ». Cela est effectivement compréhensible vu le contexte sécuritaire que traverse notre pays actuellement. Cependant compte tenu des nouvelles mesures de sécurité, ne serait-il pas judicieux de prévoir un minimum de confort pour ces accompagnants ? Parmi eux, figurent très souvent des personnes âgées, des personnes qui vivent avec un handicap, des personnes malades, qui se réjouissent de venir accompagner ou accueillir un proche qu’ils ne verront peut-être pas pendant des années, ou qu’ils ont vu depuis très longtemps.

Le confort dont il est question n’est pas de la mer à boire pour un aéroport qui se veut international. Même de simples places assises pour ces accompagnants pourraient soulagées un tant soit peu. Loin de nous l’idée de vouloir nous ériger en spécialistes de la sécurité. Mais, pour un aéroport qui se dit international, une image, avec de nombreuses personnes débout sur le parking à attendre leurs proches n’est pas celle que l’on voudrait présenter non seulement à quelqu’un qui foule le pied pour la première fois, dans notre pays, encore moins, aux yeux du monde.

L’exemple le plus récent est celui du vol d’air Burkina en provenance d’Abidjan en date du 16 août 2021. Un vol qui a accusé un retard de près de deux heures. Deux longues heures d’attente, durant lesquelles les accompagnants se tenaient là débout à attendre. Deux heures interminables, pendant lesquelles se lisaient le désespoir, la fatigue et l’impuissance sur le visage de ces personnes venues accueillir leurs proches. Une situation qui ne fait pas la fierté de notre aéroport, encore moins de notre pays, une terre dont l’hospitalité légendaire attire de nombreux touristes.

Image

Vivement la réception du nouvel aéroport de Donssin dont la fin des travaux semble-t-il, est prévue pour 2024, selon la Direction Générale de la Maîtrise d’Ouvrage de l’Aéroport International de Donssin (MOAD), lors de la dernière visite de terrain. Nous espérons que tout y sera mis en œuvre pour un meilleur accueil des accompagnants sans pour autant nuire aux consignes sécuritaires.

Franck Isaac Somda

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →