11ème édition de la foire aux semences : Améliorer la productivité en temps de crises sécuritaire et sanitaire

La traditionnelle foire aux semences de variétés améliorées de plantes de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) a encore tenue ses promesses. Sa 11ème édition, se tient du 4 au 7 juin. L’ouverture officielle des activités s’est tenue ce jeudi 4 juin 2020, à son siège, à  Ouagadougou.
« Contribution des semences améliorées à la sécurité alimentaire dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire », c’est le thème qui a été choisi pour cette édition. Elle est placée sous le très haut patronage de Son Excellence Mr le Premier Ministre Christophe MarieJoseph Dabiré, la présidence du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga et des co-parrainages des Ministres de l’Agriculture et du Commerce.  
La coupure de ruban pour le lancement officiel de la foire, devant les stands de la DRREA-O
Ce n’est un secret pour personne, la semence contribue à près de 40 % pour l’augmentation de la productivité agricole. Et la préoccupation de tout producteur est d’atteindre une bonne productivité. C’est donc pour résoudre les préoccupations du secteur agricole que l’INERA déploie les moyens pour mettre à la disposition des producteurs, des semences de qualité. En effet, ce sont plus de 300 semences de variétés améliorées que l’INERA met à la disposition du monde agricole. La foire aux semence dont l’objectif est de promouvoir les valeurs ajoutées de ces variétés par le biais de la communication et de la sensibilisation est donc un tremplin pour rapprocher ces technologies des utilisateurs.  
Pour le Directeur de l’INERA, le Dr Hamidou Traoré, la présente foire vise à inciter les producteurs à utiliser davantage de semences de variétés améliorées de qualité.  Et le Pr Alkassoum Maïga, dans son mot d’ouverture de laisser entendre que « tous les résultats doivent sortir des laboratoires pour améliorer les conditions de vie des populations ».
En plus de donner des bonnes variétés de semences aux producteurs, il faut leurs montrer les bonnes pratiques agricoles pour avoir au mieux le potentiel des rendements.
C’est pourquoi l’INERA a préparé 123 modules de formation sur l’agronomie, les maladies et ravageurs, les semences et les variétés etc. Le Dr Koussao Somé a souligné, dans sa présentation au panel qu’une bonne exploitation des variétés s’accompagne d’une utilisation appropriée des itinéraires techniques. « Le renforcement des capacités est assurément un outil de succès dans le processus de production, a-t-il martelé.
Il faut dire que le thème de la présente édition est d’une importance capitale, compte tenu de l’impact négatif que peut avoir les crises sécuritaires et sanitaires dans un pays où plus de 80% de la population vivent de l’agriculture.
Selon le Ministre en charge de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, mr Salifou Ouédraogo, son département se joint à l’INERA dans l’accompagnement des producteurs semenciers pour booster l’agriculture afin d’atteindre la sécurité alimentaire au Burkina Faso.
Quatre jours durant, les producteurs pourront donc passer s’approvisionner directement en semences des variétés améliorées au sein de l’INERA. 
Plus d’images sur notre page Facebook 

 427 vues

Flavie

Journaliste/Blogueuse, PDG de Jolina's Com, structure de communication/événementiel, Directrice de Publication du Miroir de l'Info. Chargée de la Communication au sein de la Direction Régionale de Recherches Environnementales et Agricoles de l'Ouest, Burkina Faso, Bobo-Dioulasso. Directrice Artistique du Festival de Musiques et Danses Africaines (FEBAANOU)

Voir tous les articles de Flavie →